Gabon: Le Show 241 " - Une voix s'est élevée contre sa tenue

11 Février 2020

Le spectacle dénommé " Le Show 241 " qui s'est étendu sur trois dates ( 06, 07 et 08 Février ) a drainé pas mal de monde au Stade de Nzeng-Ayong. Avant et pendant son organisation une voix discordante s'est élevée pour inciter le public et les artistes à ne pas faire le déplacement, en raison de l'insécurité qui prévaut à Libreville. Cette voix discordante qui s'est fait entendre est celle du youtubeur " Guenz ".

Le youtubeur " Guenz " s'est fermement opposé à l'organisation du " Show 241 ". Jeudi après-midi, à quelques heures du show, le youtubeur a demandé aux artistes invités et au public de ne pas se rendre au spectacle en promettant de s'expliquer dans une vidéo. C'est à l'heure de l'entame du spectacle que le jeune homme s'est fait entendre sur la toile : << Je vous invite à vous désolidariser de cet événement... >>.

Son idée est soutenue d'un argumentaire qui est illustrée par l'actualité de ces derniers jours. Pour lui, il n'est pas question que des Gabonais plongent dans la fête quand certains compatriotes sont victimes des maux qui gangrènent la cité.

Rappelons nous qu'il y a encore quelques jours, la ville de Libreville était plongée dans le chaos du fait de la psychose qui est née d'une supposée vague d'enlèvements d'enfants. Psychose qui est d'ailleurs à l'origine du décès de Patrick Obame Eyeghe.

Au Gabon, nous enregistrons depuis un moment une cascade d'événement violents qui nous laissent pantois. Pas plus tard que le jeudi dernier certains médias ont fait état de la découverte macabre d'un corps décapité au quartier dit PK05. Au cours de la même journée, un élève du lycée E.P.I a poignardé un surveillant de l'établissement pour un motif banal. Ces événements montrent que l'insécurité est grandissante. << Le dehors est dangereux >>, comme aime si bien dire les jeunes Librevillois. Une réalité effroyable qui inquiète tout particulièrement Guenz. Raison pour laquelle, il souhaitait que l'événement n'est pas lieu.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.