Guinée: Labé - Et si le gouverneur a saboté le rallye-tourisme pour des questions d'égo ?

10 Février 2020

640 opérateurs touristiques européens et américains étaient attendus, la veille et le jour de la Saint valentin à Labé. Ces opérateurs devaient ne venir dans pas moins de 210 véhicules de type 4×4 et une trentaine de motos.

Le projet qui a été ficelé en un an ne se tiendra plus, ainsi en a décidé le gouverneur Madifing Diané.

Le choc est grand pour le directeur régional du tourisme Fodé Ismail Camara qui voyait une opportunité touristique rare et un moyen unique de promotion de l'artisanat local.

Le directeur régional du Tourisme, de l'hôtellerie et de l'Artisan en avait fait un point d'honneur et avait mis beaucoup d'énergie dans le projet :

« Depuis certaines années, le rallye tourisme est en train de développer le secteur touristique dans la sous-région, Mali, Burkina et Mauritanie.

Mon objectif est que ce rallye soit en Guinée et plus précisément à Labé...

... C'était bon pour la jeunesse, les diplômés ns emploi de se former en association, monter des projets parce que chaque projet monté serait financé par ces opérateurs.

Il y a longtemps, j'avais fait un film que j'ai envoyé, c'est ce qui a motivé... »

Et puis, ce weekend, coup de théâtre, alors que les lettres d'information et de sensibilisation étaient en phase de dispatching, le rallye touriste attendra d'autres opportunités et ne se tiendra pas cette fois, ainsi en a décidé Madifing Diané, gouverneur de région qui s'estime incapable de sécuriser 640 personnes et leurs biens pendant deux jours dans le contexte de la météo sociopolitique actuelle.

Déçu et amer Fodé Ismail Camara qui croyait avoir marqué un gros coup craint maintenant du sort de Labé pour les questions de financement.

Autre personnalité très déçue, le maire de la commune urbaine de Labé, Mamadou Aliou Laly Diallo pour qui, toutes les dispositions étaient déjà en place pour une bonne tenue de cet évènement.

Sur la question de la sécurité, il estime même avoir pris langue avec le FNDC, pour une question de surseoir

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.