Togo: Agbéyomé Kodjo - 'Ma candidature est portée par la majorité du peuple togolais'

10 Février 2020
interview

Agbéyomé Kodjo, le candidat du MPDD, estime avoir toutes les chances de remporter la présidentielle. Dans un entretien à Republicoftogo.com il estime que le président sortant est à bout de souffle et n'a plus rien à proposer à la populatyion.

Comment se déroule votre campagne sur le terrain ?

On sent un réel engouement de la population. Je n'ai pas attendu l'ouverture officielle de la campagne pour être sur le terrain.

Que proposez-vous aux Togolais ?

Je leur propose le changement. Un nouvel avenir.

Cela commence par l'assainissement de l'économie. Il faut à tout prix rationaliser les ressources et assurer une plus juste répartition afin que chaque citoyen en profite pleinement.

Il faut une nouvelle stratégie, une nouvelle gouvernance axée basée sur la morale.

Ce qui relève du bien commun doit être bien géré au bénéfice de tous.

Avez-vous des chances de battre le président sortant ?

Le bilan de Faure Gnassingbé est là. Les gens n'arrivent pas à manger, à boucler leur fin de mois. Sa gouvernance est usée, elle est dépassée.

Ce gouvernement est à bout de souffle, il doit passer la main. Je ne pense pas que Faure Gnassingbé travaille au rythme exigé par la fonction qu'il occupe ; donc il y a des problèmes et les gens veulent que ça change.

J'ajoute qu'il existe un délit patronymique qui pèse sur lui ce qui fait dire aux gens que lui et son père ont géré ce pays pendant 60 ans.

J'ai donc toutes les chances de l'emporter.

 Les électeurs se demandent si vous êtes le candidat du MPDD ou le candidat unique de l'opposition

Oui, je suis candidat du MPDD mais ce qui donne de l'ampleur à cette candidature est qu'elle est portée par la majorité du peuple togolais.

 Dans un récent communiqué le gouvernement vous accuse de déclarations provocatrices. On vous accuse même d'être allés loin avec Mgr Kpodzro en faisant un usage abusif du drapeau et de l'hymne. Qu'en répondez-vous ?

Je ne sais pas si c'est une position républicaine ou une position partisane. Je laisse l'histoire en juger. Pour l'heure, je ne vois pas quel acte on a posé qui puisse être opposable aux lois de la République.

 Il y a eu des remous après votre rencontre avec Glichrist Olympio

Gilchrist Olympio est membre de ma famille par alliance, c'est un personnage qui a mené une lutte énorme pour l'avènement de la démocratie au Togo.

Je ne dis pas qu'il est le pape de la démocratie, néanmoins c'est une référence. Donc je ne peux pas engager le combat pour l'alternance sans aller écouter une telle référence. C'est ce que nous avons fait.

Le président Olympio n'est pas indifférent à ma démarche et à ma candidature, cela ne veut pas dire explicitement qu'il me soutient; il a montré son intérêt.

 Avez-vous de bonnes relations avec les autres candidats de l'opposition ?

J'ai de très bonnes relations avec tous les candidats et en particulier avec Jean-Pierre Fabre. je le dis bien particulièrement avec M. Fabre.

Je n'ai aucun problème avec lui. Il cherche l'alternance comme moi.

La logique et la cohérence voudraient que cinq autres candidats s'alignent derrière moi car ce n'est pas une question d'ego. C'est une question de traduire les aspirations profondes du peuple togolais.

En début de semaine dernière sur RFI, Jean-Pierre Fabre avait douté de votre appartenance à l'opposition

Je pense qu'il a été surpris par la question du journaliste.

Quelle est la première chose que vous ferez si vous êtes élu au soir du 22 février ?

J'irai prier à l'église.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Togonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.