Comores: Coronavirus - Les mesures prises jugées insatisfaisantes

Aux Comores, une quarantaine de quatorze jours doit être observée par les voyageurs qui arrivent de Chine, par contingents séparés, depuis la fin de semaine dernière.

Les autorités comoriennes ont créé un site d'isolement pour leurs ressortissants en provenance de Chine et les familles s'inquiètent du sort de nombreux étudiants restés là-bas.

Le gouvernement admet que la situation nécessite de conditions spécifiques et assure les mettre en place au fur et à mesure, avec l'aide notamment de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) sur place.

Les réseaux sociaux s'embrasent, eux, avec des vidéos du site d'isolement, basé à une dizaine de kilomètres au nord de la capitale, où les Comoriens en provenance de Chine sont conduits pour quatorze jours de quarantaine.

Le problème, outre la cohabitation hommes/femmes, ce sont les arrivées par vague. Il y a eu cinq personnes dans un premier temps ; elles sont douze à ce jour, et d'autres qui suivront. Or le site qui les accueille est un logement de fonction militaire où vivait une famille de quatre à cinq personnes.

Les vidéos font état de conditions d'hygiène déplorables, sans parler de la peur de la transmission du coronavirus avec une telle promiscuité.

Le ministère de la Santé concède que le dispositif n'est pas parfait mais affirme qu'il évolue constamment, tout comme le confort des personnes accompagnées.

Les autorités sont d'ailleurs en quête de nouveaux locaux. Elles assurent également être à la recherche de solutions, avec le gouvernement chinois, pour les étudiants qui sont restés là-bas et qui craignent davantage de mourir de faim que des suites de la maladie.

En effet, ils sont isolés chez eux, les magasins sont fermés et ils n'ont plus la possibilité de recevoir de l'argent.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.