Cote d'Ivoire: Lutte contre le diabète - Les acteurs veulent intégrer l'aspect social et psychologique

10 Février 2020

« Diabète et sciences sociales : de la médecine des maladies à la médecine des personnes ». C'est le thème des 3es Journées nationales de diabétologie Adrien Lokrou (Jndal) qui ont débuté, jeudi, à l'Institut national de la santé publique à Adjamé. L'événement s'inscrit dans le cadre des activités de l'Amicale des médecins endocrinologues de Côte d'Ivoire (Ameci).

La rencontre, au dire de Félix Kouamé Aka, président du comité d'organisation, est une tribune de réflexion des acteurs de la prise en charge du diabète. « A l'instar de la Journée mondiale du diabète, nous avons voulu débattre des problématiques de la maladie propres à notre pays (...).

Dans la prise en charge des patients diabétiques, il est bien de contrôler la glycémie, la tension, de maîtriser les chiffres lipidiques. Cela permet de juguler les complications. Mais malgré cet arsenal thérapeutique, on remarque que des complications surviennent.

C'est parce qu'un pan n'est pas pris en compte, c'est l'aspect social et psychologique du traitement », a relevé le président de l'Amicale des médecins endocrinologues de Côte d'Ivoire.

Pour lui, il faut désormais aller au-delà de l'organe, réfléchir entre professionnels de la santé en vue d'améliorer la prise en charge des patients aux plans social, professionnel et religieux. Les Journées nationales de diabétologie se sont articulées autour d'ateliers au cours desquels des experts ont partagé leurs expériences.

« Nous voulons faire comprendre aux malades que la santé, ce n'est pas que les organes. C'est aussi un état de bien-être mental, physique et socio-psychologique », a indiqué Félix Kouamé Aka.

Il a ajouté qu'un « diabétique qui a un dysfonctionnement érectile, même s'il prend ses médicaments et que sa qualité de vie sexuelle est altérée, il n'est pas heureux. Il peut, en conséquence, ne pas poursuivre son traitement. Ce sont ces aspects-là qui sont au cœur de nos débats ».

Outre les ateliers, les Journées nationales de diabétologie, qui se sont achevées samedi, ont été meublées par une exposition, avec une dizaine de stands de professionnels de la maladie, des séances de dépistage et des exercices sportifs.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.