Afrique: Le sixième continent

11 Février 2020

La Diaspora africaine, qualifiée de sixième continent par l'Union africaine, constitue un pouvoir économique, politique et culturel important.

Elle représente une communauté historique de valeurs et de cultures, traversée aujourd'hui par des modèles de réussites sociales et professionnelles utiles à l'Afrique.

En marge du sommet de l'organisation panafricaine lundi à Addis Abeba, le ministre des Affaires étrangères, Robert Dussey, a présenté aux pays membres une initiative destinée à promouvoir cette Diaspora.

Cette initiative, lancée par le président Faure Gnassingbé, entend décréter la période 2020-2030 comme 'La Décennie des Diasporas africaines'.

'Il est impérieux que nous puissions célébrer cette frange importante du Continent qui vit au-delà des frontières de l'Afrique et lui témoigner de toute notre fraternité, tout en lui donnant une place de choix dans la construction de cette Afrique que nous voulons', a déclaré M. Dussey.

Dans cette perspective le Togo souhaite organiser cette année à Lomé le Forum économique de la Diaspora africaine sur le thème des 'contributions des diasporas africaines au développement du continent'.

Cette rencontre inédite ambitionne de jeter les bases d'un cadre innovant de dialogue et d'échanges permanents entre les africains de l'extérieur.

Le rendez-vous de Lomé offrira l'opportunité de mener une réflexion sur les mécanismes à mettre en œuvre afin de soutenir les initiatives d'investissements productifs et d'entrepreneuriat de la Diaspora africaine afin d'améliorer et d'accroitre l'impact de ses actions sur le développement économique. Il sera également l'occasion d'échanger sur les moyens pouvant permettre à l'Afrique et les communautés africaines vivant sur d'autres continents de s'entraider.

'Le Forum de Lomé affirmera aussi que la mobilité des personnes et les stratégies de co-développement peuvent être une solution pour l'intégration des populations d'ascendance africaine et pour l'accession de notre continent à l'émergence', a expliqué Robert Dussey.

Pour les dirigeants togolais, le moment est favorable à une montée en puissance des diasporas.

Il est vrai que les Africains vivant à l'étranger se plaignent à juste titre de ne pas participer ou de ne pas être associés à la mise en place des politiques publiques qui exigent des interconnexions et des transferts Nord-Sud.

Il est donc important de mettre en place les leviers permettant de renforcer l'engagement de la Diaspora africaine en faveur du continent.

Le Forum de Lomé et la Décennie des Diasporas seront l'occasion de mettre les millions d'Africains vivant à travers le monde au centre du développement de l'Afrique.

Le projet présenté par le ministre togolais des Affaires étrangères à reçu le soutien de nombreux membres de l'Union africaine.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Togonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.