Soudan: Dr. Hamdouk rencontre Moussa Faki

Addis-Abeba, 11 — Le Premier ministre et président de l'IGAD, Dr. Abdalla Hamdouk a rencontré, lundi le président de la Commission de l'Union africaine, Moussa Fak, en marge de la deuxième journée de la 33e session de la Union Africaine.

Lors de sa rencontre avec le président de la Commission de l'Union africaine, le Premier ministre a réitéré ses remerciements à l'Union africaine pour son rôle actif dans les développements positifs survenus au Soudan, appelant l'Union africaine à poursuivre son soutien à la transition démocratique au pays.

Le Dr. Hamdouk a expliqué au chef de la Commission de l'Union africaine sur le Soudan la demande de transfert du mandat des Nations Unies au Soudan du chapitre sept au sixième, déclarant que le chapitre sept était la phase de la MINUAD qui comprenait les forces militaires, tandis que le chapitre six se concentre sur réalisation et soutien aux efforts de paix, de développement et de secours et ne comprend pas les forces militaires.

Le Dr. Hamdouk a appelé l'Union africaine à jouer son rôle à cet égard, tandis que les deux parties se sont mises d'accord sur une proposition visant à former un comité de coordination tripartite comprenant le Soudan, les Nations Unies et l'Union africaine pour jouer ce rôle.

Lors de sa rencontre avec le chef de la Commission africaine et en sa qualité de président de la session actuelle de l'IGAD, le Premier ministre a présenté un exposé sur les efforts déployés par l'organisation pour résoudre le problème dans l'État du Soudan du Sud, en plus de l'évolution de la situation les pourparlers de paix soudanais avec les mouvements de lutte armée à Juba.

Pour sa part, le président de la Commission africaine, Moussa Faki a affirmé que l'Union souhaite apporter tout le soutien possible au progrès des négociations de paix à Juba pour parvenir à la paix au Soudan.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.