Soudan: Les ambassadeurs des pays européens rencontrent le Wali de l'État du Nord-Darfour

Al-Fasher, 11 — Une délégation d'ambassadeurs des pays donateurs de l'Union européenne, qui comprend les ambassadeurs de Norvège, de Suisse, de Suède et du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), a visité lundi l'Etat du Nord-Darfour et ont tenu une réunion avec le gouvernement de l'État dirigé par le secrétaire général du gouvernement de l'État et représentant du Wali, Mohamed Ibrahim Abdul-Karim, et ont été informé sur la matrice du projet de consolidation de la paix, de développement et de stabilité sociale préparé par l'État gouvernement.

Abdul-Karim a examiné dans son exposé à la délégation les axes de service et de développement du projet, qui, selon lui, représentent la réelle nécessité de l'État dans les domaines de la reconstruction et de la consolidation de la paix, notant que le projet comprend la réhabilitation de milliers de villages détruits par le la guerre et leur fournir des services pour réinstaller les réfugiés et les personnes déplacées, ainsi que promouvoir la paix sociale avec une réconciliation plus poussée, améliorer les services d'eau et de santé, améliorer les moyens de subsistance et soutenir la production en construisant des routes interétatiques.

Il a souligné que la mise en œuvre de ces projets dépasse les capacités du gouvernement au niveau fédéral et des États.

Il a salué les efforts déployés par les organisations et agences internationales auprès des citoyens de l'État au cours de la période écoulée, en particulier en ce qui concerne les projets mis en œuvre par le biais du Fonds pour la reconstruction et le développement du Darfour, financé par le Groupe des Trois.

Il a annoncé la réouverture des portes de l'État aux organisations qu'avait été expulsées par décision du gouvernement précédent.

Le représentant du Wali a affirmé au début des réunions la stabilité des conditions de sécurité et humanitaires dans l'État du Nord-Darfour, se référant à l'engagement du gouvernement de l'État de continuer à faciliter le travail des organisations internationales afin de continuer jouer leur rôle humanitaire.

D'autre part, les directeurs généraux des ministères de l'État ont examiné les plans détaillés des projets inclus dans la matrice des projets de consolidation de la paix et de stabilité sociale élaborée par le gouvernement de l'État.

Pour sa part, le chef de la délégation et ambassadeur de Norvège a déclaré que leur visite dans l'État du Nord-Darfour vise à être informé sur les projets de stabilité, de paix et de développement du Darfour qu'a été mis en œuvre par le biais du fonds concerné dans certaines régions de l'État, en plus d'identifier les besoins de l'État dans les domaines du développement, des services et de la consolidation de la paix sociale.

Il a affirmé le sérieux de la communauté internationale pour soutenir la marche pour la paix et la stabilité au Darfour par le biais des donateurs et mettre en place davantage de projets de services et de développement pour le peuple de l'État par le biais du Fonds du Darfour pour la stabilité et le développement.

Le programme de visites de la délégation des ambassadeurs de l'Union européenne dans l'État du Nord-Darfour se poursuivra jusqu'à mardi, où ils se rendront dans la région d'Abu Sikeen, une zone rurale de la ville d'Al-Fasher pour prendre position sur les projets de consolidation de la paix sociale mis en œuvre par le Darfour Fonds pour la stabilité et la paix au cours de la dernière période.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.