Gabon: World athletics au chevet du pays

11 Février 2020

La Fédération gabonaise d'athlétisme (FGA) n'existe que de nom. En effet, plongée dans un coma sans précédent, cette fédération, depuis plusieurs années, n'organise plus de compétitions au niveau domestique. Plus aucun athlète gabonais n'est engagé à l'international par la FGA.

Pis, l'actuel bureau directeur, présidé par Martial Paraiso, jugé illégal par World athletics (ex-IAAF), n'est donc tout naturellement plus reconnu par l'instance dirigeante de l'athlétisme mondial.

Face à cette situation déplorable, comment sortir la Fédération gabonaise d'athlétisme de l'immobilisme ? Tout en sachant que le sprinteur Guy Maganga Gorra, déjà qualifié pour les Jeux olympiques de Tokyo, pourrait voir sa qualification remise en cause par World athletics, du fait de l'illégalité dans laquelle se trouve l'actuelle fédération. Et c'est justement pour régler définitivement le problème de l'athlétisme gabonais qu'une délégation de World athletics est attendue à Libreville le 26 février prochain.

"La Fédération gabonaise d'athlétisme connaît, depuis plusieurs années, d'énormes difficultés. Toutes ses activités sont en berne. Aucune élection depuis l'arrivée aux affaires de l'actuel bureau directeur. C'est, entre autres, pour toutes ces raisons qu'une mission de World athletics est attendue le 26 avril prochain à Libreville", avons-nous appris d'une source digne de foi. Il reste à espérer que l'arrivée des experts de World athletics permette à l'athlétisme gabonais de relever la tête, pour le bien de notre jeunesse.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.