Gabon: UOB - La démission honorable de Marc-Louis Ropivia

11 Février 2020

Le Professeur Marc-Louis Ropivia a démissionné de sa fonction de Recteur de l'Université Omar Bongo ce mardi 11 février 2020. Dans une lettre adressée au Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et du Transfert des Technologies l'ancien Recteur de la plus grande université du Gabon a énuméré les raisons de sa démission.

« C'est précisément parce que j'approche à grand pas un âge respectable que j'ai décidé de m'épargner le déshonneur d'un combat risible dans lequel tente de m'entrainer, à travers une certaine presse et via les jeunes collaborateurs à la fragilité sociale et morale avérée, des universitaires en quête effréné de pouvoir dans la sphère politico-administrative de notre pays. En conséquence, j'ai décidé de démissionner de ma fonction de Recteur de l'UOB » c'est en substance ce que le Professeur Marc-Louis Ropivia a écrit dans sa lettre de démission datée du 11 février 2020.

Dans ladite lettre de démission, l'ancien Recteur de l'Université Omar Bongo explique que la nouvelle mandature à lui confiée par le Ministre était trop souvent perturbée par l'activisme des personnes s'étant clairement opposées à sa reconduction. Il rappelle au Ministre à toute fin utile qu'il lui souviendra que ces personnes avaient entrepris de remettre en cause la nouvelle procédure de désignation des Recteurs, arguant de sa prétendue inconstitutionnalité.

Dans la suite de ses propos, l'ancien Premier responsable du Temple de savoir, a martelé que les agissements des activistes ont eu pour conséquence, de retarder de plusieurs mois, la confirmation des personnalités que le Ministre avait proposées à la nomination à l'issue des Conseils d'Administrations organisées en juillet 2018, et de plus d'un an l'installation de leurs équipes respectives.

Parlant des prétendus non-respects de nominations au sein de l'administration universitaire, Marc-Louis Ropivia s'appuie sur les dispositions du Décret No 00216/PR/MESRSFC du 28 juillet 2017 fixant la procédure de désignation des chefs d'Etablissements publics d'Enseignement supérieur en son Article 13, de même que l'Article 42 de la Loi No 21/2000 déterminant les principes fondamentaux de l'Enseignement supérieur en République gabonaise, accordant la latitude au Recteur désigné de proposer ses collaborateurs aux postes académiques. Il poursuit en soulignant que le but visé par cette disposition est de garantir la cohésion de la gouvernance universitaire. « Or certaines nominations prononcées pour le compte de l'UOB sont contraires à l'esprit de ce texte novateur. Je n'ai pas manqué d'attirer votre attention sur cet état de fait »rappelle t-il de nouveau au ministre en charge de l'Enseignement supérieur.

Pour rappel, Marc-Louis Ropivia est professeur titulaire. Il a été Ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique de décembre ,aussi ,était-il Secrétaire général du gouvernement.Il dit rester à la disposition des autorités compétentes pour rendre compte de sa gestion.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.