Cote d'Ivoire: Exploitation du 2ème étage au Forum du marché à Adjamé - La mairie et des commerçants expliquent ce qui pose problème

Le deuxième étage du forum des marchés de la commune d'Adjamé est au cœur d'un conflit qui oppose le conseil municipal de la commune et des commerçants qui s'opposent à un projet du maire Soumahoro Farikou de faire des travaux au deuxième étage du marché, pour favoriser l'installation d'autres commerçants.

La décision d'effectuer des travaux va tuer l'activité économique, a fait savoir Cissé Adama, commerçant au deuxième étage. Selon ses explications, le deuxième étage n'est pas favorable à l'essor des activités économiques.

"C'est difficile au deuxième étage, si tu viens stocker ta marchandise, tout risque de se déchirer. Le maire va tuer le commerce. Cela fait plus de trois semaines qu'on veut rencontrer le maire pour échanger avec lui, mais c'est impossible.

Le marché lui appartient; s'il dit qu'il va construire, il va construire, mais nous estimons que ce n'est pas bon, c'est pour cela nous parlons. S'il nous écoute, tant mieux, s'il ne nous écoute pas, on n'y peut rien. Nous sommes tous commerçants, on sait ce qui se passe au deuxième étage.

Des commerçants ont pris des prêts à la banque, ça été une perte pour eux parce que ça ne marche pas. Même 30000 fcfa, par jour, ce n'est pas évident de l'avoir pour ceux qui sont au deuxième étage. Qu'il construise, ce qui va se passer après, tout le monde sera témoin. Les places qu'il va construire n'auront pas de preneurs.

On lui demande pardon, qu'il laisse les boxes tranquille. Nous allons travailler pour payer nos patentes. La construction au deuxième étage n'est pas une solution pour le marché. C'est pour tuer le marché. Ce n'est pas une solution pour le développement », a argumenté Cissé Adama.

[ Ouattara Basile, conseiller spécial du maire, chargé des grands travaux: "Cela devrait être salué par les opérateurs économiques"]

Pour Ouattara Basile, l'installation de ces box s'inscrit dans l'ensemble des réformes engagées par le premier magistrat de la commune.

« Depuis son arrivée, le maire s'est attelé à donner une autre vision à la commune d'Adjamé. Le boulevard Nangui Abrogoua a été remis dans son état, et il y'a eu la réinstauration du forum des marchés qui pendant près de 20 ans n'avait jamais été assaini ni bénéficié d'aucune véritable mesure de sécurisation. Farik Soumahoro a ouvert les escaliers, il a ouvert les allées, il a curé les caniveaux, en somme il a donné fière allure au forum des marchés.

Tous les commerçant ont été vidés des rues adjacentes à la mairie 1 et mairie 2. Mais n'oubliez qu'il y a le revers de la médaille. Ce sont des milliers de commerçants. Farik Soumahoro a une double casquette, c'est le président de la fédération nationale des commerçants et il est acculé par sa structure », a expliqué le collaborateur du maire rencontré à son bureau.

Poursuivant, le conseiller a indiqué que cette décision est légale et légitime du fait qu'elle vise à donner à cet espace ses lettres de noblesse.

« Le forum des marchés à sa construction avait une capacité de 12 000 places avec 400 magasins. Mais le forum ayant été mal exploité, et la crise aidant, aucun commerçant ne voulait monter au deuxième. Et à juste raison, avec tout ce qui se vendait au bord des rues, qui va venir se frayer un chemin pour aller affronter les escaliers bouchés pour aller faire des achats ?

Le maire Sylla Youssouf avait pris le taureau par les cornes. Le deuxième étage était devenu un lieu de proxénète. C'était devenu un fumoir, un endroit où des gens allaient pour déféquer. Il fallait innover pour sauver le deuxième étage. Et Sylla Youssouf a enlevé des box à certains endroits, et fait de grandes allées. Il a même permis l'implantation d'une mosquée pour sauver le deuxième étage.

Aujourd'hui que la donne a changé, que le boulevard est assaini, que le marché nettoyé, le maire a seulement demandé de restaurer le deuxième étage dans sa capacité initiale. Les allées ne sont la chasse gardée de personne. C'étaient des mesure prises à l'époque pour essayer de sauver une situation.

Le maire ne construit rien de nouveau, le maire ne fait que restaurer le deuxième étage dans sa capacité initiale dans le but d'accueillir le trop plein de commerçants. Cela devrait être salué même par les opérateurs économiques. Ce ne sont pas des magasins", a argumenté Ouattara Basile.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.