Sénégal: Fatick - L'administration fait le nécessaire sur les causes de la mort d'un jeune conducteur de moto (gouverneur)

Fatick — Le gouverneur de la région de Fatick, Seynabou Guèye, a affirmé mardi que l'administration est en train de "faire le nécessaire" pour "situer" les causes de la mort tragique d'un jeune conducteur de moto taxi, Lamine Koita, et appelle au calme.

"Il faudra garder notre calme et qu'on sache que l'administration est en train de faire le nécessaire pour tirer au clair et situer les causes du décès du jeune conducteur de moto taxi", a assuré la cheffe de l'exécutif régional dans un entretien accordé à l'APS.

Selon des témoignages recueillis auprès d'amis et parents de la victime, le jeune conducteur de mototaxi "Djakarta", âgé de 26 ans, a perdu la vie à l'hôpital de Fatick où il avait été admis pour des soins suite à une "bavure policière", une version rejetée par une source policière ayant requis l'anonymat.

"Le lancement de la procédure d'autopsie par le procureur de la République, a permis de transférer le corps du centre hospitalier de Fatick où nous n'avons pas de médecin légiste, vers Dakar", a-t-elle ajouté.

"Donc, il faudrait que ce travail d'autopsie se fasse à Dakar pour que réellement on puisse recevoir les résultats de l'autopsie et nous avons bon espoir que ce travail va se faire dans les plus brefs délais du fait de son impact sur la gestion de la sécurité locale", a-t-elle encore souligné.

En attendant les résultats de l'autopsie, "il faut qu'on fasse confiance" à la justice, a dit le gouverneur.

"Il y a des rumeurs qui circulent, il y a plusieurs versions sur les circonstances du décès du jeune et dès l'instant qu'il n'y a pas d'enquête approfondie qui vienne étayer les faits, il faudra garder notre calme et attendre les résultats de l'autopsie", a-t-elle estimé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.