Mozambique: Le pays en union avec le FIDA pour lutter contre les changements climatiques et faire progresser la sécurité alimentaire

communiqué de presse

 Le Fonds international de développement agricole (FIDA) a annoncé aujourd'hui son appui en faveur d'un nouveau programme visant à faire progresser les revenus, la sécurité alimentaire et nutritionnelle, et la résilience d'au moins 902 500 agriculteurs ruraux du Mozambique, l'un des pays d'Afrique les plus touchés par les changements climatiques.

En effet, 70% de la population mozambicaine vit en zone rurale et est particulièrement vulnérable aux effets du dérèglement climatique, phénomène qui concerne 58% de la population totale du pays, qui se classe ainsi au troisième rang des pays les plus touchés du continent africain.

Les répercussions sur le secteur agricole ont été désastreuses en 2019, année marquée par le passage des cyclones tropicaux Idai et Kenneth, qui ont détruit des centaines de milliers d'hectares de terres agricoles dans le centre et le nord du pays.

Parallèlement, la demande nationale en produits agricoles augmente. Toutefois, pour satisfaire ses besoins, le pays continue de dépendre des importations, dont les denrées alimentaires représentent 29% de la valeur.

L'accord de financement relatif au Programme de développement de filières agroalimentaires inclusives a été signé aujourd'hui par Donal Brown,Vice-Président adjoint du FIDA, responsable du Département de la gestion des programmes, et Victor Gomes, Vice-Gouverneur de la Banque du Mozambique.

D'une valeur de 72,5 millions d'USD, ce programme vise à faire progresser la résilience et les moyens d'existence des producteurs ruraux bénéficiaires, qui compteront au moins 50% de femmes et 30% de jeunes.

Il contribuera à renforcer les moyens d'existence, la sécurité alimentaire et la résilience, domaines d'action auxquels le Mozambique doit accorder la priorité pour atteindre les objectifs de développement durable 1 (pas de pauvreté), 2 (faim "zéro") et 5 (égalité entre les sexes).

Le FIDA participera au financement du programme par un prêt de 8,4 millions d'USD et un don de 33,6 millions d'USD.

En outre, 4,9 millions d'USD seront versés par le Gouvernement mozambicain et 5,6 millions d'USD par les bénéficiaires, et d'importants cofinancements seront mobilisés auprès d'autres partenaires de développement.

"Le Projet de développement des filières au profit des pauvres dans les couloirs de Maputo et du Limpopo, qui a été mis en œuvre avec l'appui du FIDA dans certains districts de la partie australe du pays, a permis de tirer des enseignements précieux au sujet du développement des filières et de la promotion de pratiques agricoles et de pratiques d'élevage adaptatives et résilientes", a déclaré Robson Mutandi, Directeur de pays au Mozambique.

"Le Programme de développement de filières agroalimentaires inclusives fera fond sur ces résultats et favorisera l'adoption, dans les zones visées par le projet, de techniques et de pratiques tenant compte des changements climatiques et écologiquement viables".

Le programme portera dans un premier temps sur un certain nombre de produits horticoles, la viande rouge (bovine et caprine), la volaille, le manioc et les légumineuses, autant de produits sensibles aux changements climatiques.

Pour cela, des investissements seront réalisés en faveur des infrastructures et techniques d'irrigation. Par ailleurs, le projet permettra d'améliorer l'accès des petits agriculteurs au marché en facilitant l'instauration de liens avec les différents acteurs des filières cibles.

Il contribuera aussi à renforcer les capacités de production et de transformation des petits exploitants de façon à les rendre plus compétitifs.

Des infrastructures rurales adaptées seront mises en place afin d'appuyer une production axée sur le marché et de permettre la livraison efficace des excédents depuis les exploitations jusqu'aux différents marchés, le but étant d'améliorer les moyens d'existence des familles paysannes.

Parmi les autres activités prévues figurent la construction de structures de conditionnement des légumes, à proximité des installations d'irrigation, et d'enclos aux fins de l'engraissement du bétail et des chèvres. Le programme sera mis en œuvre dans 75 districts, dans dix provinces du pays.

Depuis 1983, le FIDA a investi plus de 386,47 millions d'USD dans 15 programmes et projets de développement rural au Mozambique, d'une valeur totale de près de 585 millions d'USD. Ces projets ont directement bénéficié à 2 391 789 ménages ruraux.

Communiqué de presse no: IFAD/08/2020

Le FIDA investit dans les populations rurales, en dotant celles-ci des moyens de réduire la pauvreté, d'améliorer la sécurité alimentaire et la nutrition, et de renforcer la résilience.

Depuis 1978, nous avons octroyé 22,4 milliards d'USD sous la forme de prêts à faible taux d'intérêt et de dons en faveur de projets qui ont bénéficié à quelque 512 millions de personnes.

Le FIDA est une institution financière internationale et un organisme spécialisé des Nations Unies dont le siège est à Rome - centre névralgique des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: IFAD

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.