Seychelles: Les Seychelles co-organisent un événement sur le changement climatique lors du sommet de l'Union africaine

La surveillance et la recherche, les infrastructures de protection des côtes, l'aménagement du territoire en fonction des risques et le renforcement des capacités sont des domaines prioritaires pour la gestion des côtes aux Seychelles, a déclaré un haut fonctionnaire du gouvernement.

Selon un communiqué du ministère des affaires étrangères publié dimanche, le secrétaire principal au changement climatique et à l'énergie, Wills Agricole, a fait cette déclaration lors d'une réunion de haut niveau en marge du sommet de l'Union africaine (UA) qui s'est tenu vendredi en Éthiopie.

"Afin de protéger son littoral contre l'érosion continue, le gouvernement des Seychelles s'est engagé dans un plan de gestion côtière ambitieux et de grande envergure, d'un coût de 15 millions de dollars", a déclaré M. Agricole.

L'événement parallèle a été organisé conjointement par les Seychelles, un archipel de l'océan Indien, le Maroc et le Gabon.

M. Agricole a noté que les Seychelles ont lancé de nombreuses initiatives pour soutenir leurs objectifs de développement durable, s'adapter au changement climatique et gérer efficacement les océans.

En 2018, les Seychelles ont lancé la première obligation souveraine au monde, un instrument financier de 15 millions de dollars destiné à soutenir des projets durables dans le domaine marin et de la pêche.

Le produit de l'obligation sera utilisé pour soutenir l'expansion des zones marines protégées, l'amélioration de la gouvernance des pêcheries prioritaires et le développement de l'économie bleue des Seychelles.

L'un des trois objectifs de l'événement était de formuler des recommandations sur les moyens et les méthodes permettant à la Commission de l'Union africaine d'aider les États membres en matière de transfert de technologie et d'échange d'expertise.

Les deux autres objectifs étaient d'explorer les moyens de renforcer les capacités dans le développement de systèmes d'alerte précoce et de permettre aux décideurs politiques au niveau des ministres des affaires étrangères de faire la lumière sur les stratégies d'adaptation existantes en Afrique.

Ces derniers ont également abordé la manière dont les actions climatiques en cours en matière d'adaptation, d'atténuation et de renforcement de la résilience du continent africain peuvent être soutenues.

Lors de l'événement, les ministres d'État africains se sont engagés à accélérer les initiatives visant à renforcer la résilience de l'Afrique face à l'urgence climatique.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.