Cote d'Ivoire: Approvisionnement en eau potable à Yao-Obou PK61 - Les épouses des ambassadeurs apportent la "vie" à 4000 âmes

12 Février 2020

La cérémonie d'inauguration de la pompe à motricité humaine, dont les travaux ont coûté 7 millions de F Cfa, s'est déroulée le mardi 11 février, dans le département de Sikensi.

Le Groupe des épouses des chefs de mission diplomatique accrédités en Côte d'Ivoire (Gecmd-ci) veut apporter des solutions aux difficultés d'approvisionnement en eau potable des populations rurales les plus démunies.

Il s'est ainsi engagé à construire trois pompes à motricité humaine, d'une valeur estimée à 21 millions de FCfa (à raison de 7 millions par pompe) dans des villages comptant une forte population en Côte d'Ivoire.

Ce projet est devenu une réalité depuis hier dans le village de Yao-Obou PK 61, situé dans le département de Sikensi. Où la première pompe à motricité humaine a été inaugurée et gracieusement remise aux 4000 âmes de ce village.

L'ouvrage a été réalisé en un temps record grâce à l'expertise de la société Foraci, avec à sa tête Cissoko Hassane Cousteau.

Des prospections sont en cours en vue de trouver des sites susceptibles d'accueillir les deux autres puits, selon le programme des ambassadrices.

L'éclat de la cérémonie d'inauguration de ce puits moderne a été rehaussée par la présence de cinq ambassadrices, membres du Gecmd-ci, dont Bouguetaia Farida, épouse de l'ambassadeur d'Algérie en Côte d'Ivoire et également présidente du Groupe. On notait aussi la présence du sous-préfet du département de Sikensi, Seydou Konaté.

Dans son intervention, la présidente du Groupe a dit la joie qui l'étreint au regard de l'impact qu'aura cette pompe dans la vie des populations. « Nous comptons sur vous pour garder ce précieux puits dans la pérennité. Je demande aux femmes d'en prendre soin », a-t-elle encouragé.

Le chef du village, David Ayo, par la voix de son porte-parole, a pris l'engagement de «sauvegarder ce précieux don». «Car l'eau est source de vie. Le village en a si conscience qu'il fera tout pour préserver cet ouvrage », a-t-il promis.

Et le sous-préfet Seydou Konaté de renchérir : « Implanter un forage dans ce village, c'est semer la vie. Et cette vie sera entretenue. Nous allons nous mettre ensemble pour le suivi du projet ». L'administrateur a rappelé que cette initiative s'inscrit dans le cadre du programme social du gouvernement ivoirien qui ne ménage aucun effort pour approvisionner la population en eau potable.

Les femmes du village ont pris l'engagement d'entretenir l'œuvre des diplomates. Elles ont exprimé leur «profonde reconnaissance» ainsi que celle des jeunes du village à leurs bienfaitrices.

Ensemble, femmes et hommes, jeunes et vieux ont témoigné cette gratitude aux ambassadrices « au grand cœur » par un accueil chaleureux et une forte mobilisation.

« Nous serons désormais ravitaillés en eau potable en toute saison. En plus, nous pourrons mieux savourer nos moments de sommeil... Fini les longs kilomètres à parcourir pour recueillir de l'eau de mauvaise qualité », a témoigné la présidente des femmes, N'Gro Yaka Patricia, avec bonheur.

Par ailleurs, la présidente du Gecmd-ci a rendu hommage à Mme Dominique Ouattara, l'épouse du Chef de l'État ivoirien, pour ses efforts en faveur du bien-être des couches sociales les plus défavorisées. Elle a aussi tenu à saluer l'appui de Mme Ouattara qui a contribué au dynamisme enregistré au sein du Gecmd-ci.

Créé le 12 novembre 2015, le Groupe des épouses des chefs de mission diplomatique accrédités en Côte d'Ivoire (Gecmd-ci) est une association à vocation humanitaire.

En plus d'approvisionner les populations en eau potable, elle a un vaste champ d'intervention dans le domaine de l'éducation, la santé, l'insertion sociale des femmes, etc.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.