Congo-Kinshasa: Acacia Bandubola relance les activités du comité de suivi des prix des biens de première nécessité

En marge de la réunion de prise de contact convoquée dans son cabinet de travail, la Ministre de l'économie nationale de la RDC, Acacia Bandubola, a martelé sur la fin des spéculations des prix des biens de première nécessité sur les marchés du pays.

Dans l'optique d'appliquer la suggestion faite lors du conseil des ministres, le numéro Un de l'économie nationale a relancé illico presto, les activités du comité de suivi des prix des biens de première nécessité sur les marchés de la RDC. «Il est temps de mettre fin à la spéculation des prix sur les marchés», précise-t-elle.

Puisque l'année 2020 a été déclarée l'année de l'action par le Président de la République, Félix Tshisekedi, la Ministre Acacia Bondubola consciente des enjeux et de la grandeur de ses responsabilités d'Etat, elle est passée des promesses à l'acte, en relançant sans attendre les activités du comité de suivi des prix des biens de première nécessité sur les marchés.

Le secrétaire général à l'économie nationale, Célestin Twite, déliant sa langue, a laissé entendre que le présent comité va réunir tous les éléments nécessaires pour situer l'origine de la spéculation des prix sur les marchés pour en trouver des solutions appropriées. «Nous avons convenu d'arrêter une liste de dizaines des produits pour lesquels les opérateurs économiques doivent nous transmettre leurs structures des prix et les entreprises publiques qui interviennent dans le dédouanement des produits, nous communiquent aussi leurs taux de facturation ; comme cela, au niveau du comité de suivi, qui est un cadre consultatif, nous allons faire des structures des prix type, poursuivre s'il y a des paramètres au niveau local ou au niveau international qui ont évolué. En ce moment, on saura si le problème se pose au niveau des grossistes ou au niveau des détaillants... où les marges sont très élevées», explique-t-il, après la rencontre avec la Ministre.

Réagissant à son tour, le président de l'association des consommateurs, Musoko, a signifié que la redynamisation de ce comité est un "signe d'espoir", vers la fin de la spéculation des prix des biens sur les marchés. En outre, il a appelé la Ministre Bandubola à en faire son "devoir de chaque jour pour que les consommateurs soient heureux". Ainsi soit-il, le comité de suivi a convenu de se réunir chaque deux semaines jusqu'à "ce qu'une solution sera trouvée" quant à ce.

D'emblée, il convient de signaler que le comité de suivi est composé des acteurs de secteurs publics et privés notamment, la présidence de la République, la primature, les ministères du commerce extérieur, des transports, des finances, du plan, la Banque Centrale du Congo, les entreprises concernées (Office congolais de contrôle, la Direction générale de douanes et accises, l'Office de gestion du fret multimodal, la Direction générale des impôts, etc.), les importateurs, producteurs des produits pétroliers ainsi que des membres de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.