Congo-Kinshasa: Leila Zerrougui - « La paix et le développement de la province du Kasaï est la priorité de la MONUSCO »

12 Février 2020

Après son passage à Kananga, dans la province du Kasaï central, la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations-Unies en République démocratique du Congo, Leila Zerrougui a passée toute la journée du mardi 11 février, dans la ville de Tshikapa chef-lieu de la province du Kasaï.

Leila Zerrougui était en audience avec le gouverneur de province du Kasaï, Dieudonné Pieme Tutokot accompagné de son équipe de travail. La représentante du Secrétaire général de l'ONU en RDC a échangé avec le chef du gouvernement provincial sur les priorités des Nations-Unies, en rapport avec le développement et la pérennisation de la paix dans la province, après les conflits du phénomène Kamuina Nsapu.

« Nous devons travailler à la fois sur l'humanitaire, la stabilisation post-conflits et sur le développement », a-t-elle indiqué.

C'est dans le cadre de la nouvelle résolution adoptée en décembre dernier par le Conseil de sécurité de l'ONU, que Leila Zerrougui a effectué cette descente dans les provinces touchées par le phénomène de Kamuena Nsapu de triste mémoire. Elle a également rassuré que la Mission de l'Organisation des Nations-Unies pour la Stabilisation du Congo (MONUSCO), va s'impliquer pour faire imposer les fonctions régaliennes de l'État dans la province du Kasaï.

Le chef de l'exécutif provincial du Kasaï, Dieudonné Pieme a, au nom de son gouvernement, demandé à la MONUSCO de l'accompagner dans la réconciliation des communautés et la réinsertion sociale des refoulés et retournés volontaires d'Angola.

Signalons que, après son entretien avec le numéro 1 de la province du Kasaï, la cheffe de la Monusco a communié avec les leaders locaux. C'est la première visite qu'elle effectue dans le chef-lieu de la province du Kasaï, après les conflits armés qui ont secoué l'espace Grand Kasaï.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.