Sénégal: Code de la presse - Une réunion sur les décrets d'application, jeudi

Saly-Portudal (Mbour) — Le directeur de la communication, Ousseynou Dieng, a annoncé mercredi la tenue ce jeudi d'une rencontre avec le secrétaire général du gouvernement sur les décrets d'application du Code de la presse.

Dans ces textes, "il y a ce qu'on appelle le décret unique pour mettre en œuvre les textes d'application du Code de la presse", a-t-il expliqué au deuxième jour d'un colloque régional organisé par l'Institut Panos Afrique de l'Ouest (IPAO) sur le thème "Bâtir et régler ensemble un environnement médiatique ouest-africain inclusif du genre".

Il indique que ce décret unique prévoit surtout la mise en place d'un fonds d'appui et de développement du secteur de la presse, dédié aux acteurs privés. Ce fonds est destiné à remplacer l'aide à la presse, que le gouvernement versait aux entreprises du secteur.

"Quand on vote des lois, c'est pour les appliquer. Mais la mise en œuvre diligente de toutes les dispositions du Code de la presse revient au ministère en charge de la Communication, en rapport avec tous les acteurs et autres organisations faitières de la presse", a rappelé Ousseynou Dieng.

Evoquant la question du financement des médias du service public, il a déclaré que l'Etat souhaite que "ce maillon essentiel" du paysage médiatique ait de moins en moins accès à la publicité, pour permettre au secteur privé d'en bénéficier davantage.

De son point de vue, "il n'y a que la publicité essentiellement qui peut nourrir les entreprises privées". Il précise que le nouveau Code de la presse ne fait plus référence à l'organe de presse mais parle d'entreprise de presse, avec en ligne de mire sa "viabilité économique".

Il a par ailleurs annoncé que les 21 et 22 février prochains, se tiendra une rencontre sur le règlement intérieur de la commission d'attribution de la carte nationale de la presse, notamment sur les procédures de son fonctionnement

Il a rappelé que l'instauration de la nouvelle carte nationale de presse vise à "assainir" et "promouvoir" le secteur de l'information et de la communication. "Vous serez d'accord avec moi que si on veut promouvoir le secteur de la presse, il va falloir l'assainir, voir qui est journaliste et qui ne l'est pas", a-t-il déclaré.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.