Cote d'Ivoire: Succession dans les 60 villages atchan - Les Dougbo au pouvoir appellent les Tchagba au respect des us et coutumes

12 Février 2020

Les Atchan-Dougbo, actuellement au pouvoir, ne sont pas du tout contents de leurs cadets, Tchagba, qui bientôt doivent les succéder à la gestion des affaires des villages.

Ils l'ont fait savoir par une déclaration conjointe produite par leur Fédération et le collectif des chefs Atchan, le mercredi 12 février 2020, au siège de la chefferie d'Adjamé-village, en présence des chefs de la majorité des villages atchan.

De quoi s'agit-il ? « Courant 2018-2019, il nous est revenu de façon récurrente que dans tous les villages atchan, les Tchagba, appelés à succéder aux Dougbo, au titre de la direction et de la gestion des affaires des villages, de façon concertée, se préparaient à prendre le pouvoir par la force, au plus tard le 31 décembre 2019. Tout en sachant que légalement et officiellement, le mandat des Dougbo actuellement au pouvoir, expire le 31 décembre 2020 », a exposé Oga Léon, chef de village de Songon qui a fait office de porte-parole pour planter le décor.

Poursuivant dans la déclaration, il a relevé que cette pratique est assimilée à un coup de force. Donc condamnable et absolument proscrit et contraire à la culture atchan.

Raison pour laquelle, a-t-il indiqué, pour anticiper ces velléités de coup de force, le mandat des Dougbo a été réduit de 20 ou 25 à 15 ans. Ce, pour ramener la paix. Donc au pouvoir depuis 2005, les Dougbo finissent leur mandat le 31 décembre 2020.

Ainsi, à l'en croire, pour la consolidation de la paix et la cohésion sociale, les Dougbo interpellent leurs cadets (Tchagba) aux fins de les amener à faire preuve de retenue, d'humilité, de sagesse, de respect des us et coutumes du pays atchan et surtout au respect du droit d'aînesse.

Il les invite par conséquent à laisser les Dougbo achever leur mandat le 31 décembre 2020 à minuit. Ensuite, dans la légalité et l'honneur, ils pourront accéder au pouvoir dans la paix et la concorde à partir de 2021.

Toutefois, il a tenu à souligner que dans la période du 23 décembre 2019 au 18 janvier 2020, sur les 60 villages atchan, 27 ont été déstabilisés par leurs cadets. Malgré des rencontres de conciliation avec le gouverneur du District d'Abidjan, Beugré Mambé.

Raison pour laquelle, tout en condamnant ces faits qu'ils qualifient de gravissimes, qui visent à déstabiliser les autorités coutumières et des communautés villageoises, les Dougbo appellent les pouvoirs publics à prendre des mesures idoines qui s'imposent afin d'aider le peuple atchan à protéger son système démocratique d'accession au pouvoir et faire régner l'ordre, la discipline et la paix dans les villages atchan.

Il faut rappeler que le lundi 30 décembre 2019 à Anono, dans une déclaration à l'issue d'une session extraordinaire, Alain Akou, se réclamant porte-parole de la Fédération Atchan-Tchagba avait annoncé la prise du pouvoir des Tchagba, le 31 décembre 2019.

A noter qu'en pays atchan, le pouvoir se prend par génération. Ainsi, après les Dougbo qui ont 15 ans de règne, viennent les Tchagba, ensuite les Blessoué et enfin les Gnando. Dans chaque génération, il y a quatre catégories. Notamment les Djehou, Dongba, Agban et Assoukrou.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.