Madagascar: Croissance économique - Des signaux positifs et encourageants selon la Banque mondiale

La réhabilitation de la RN 44 figure parmi les efforts du gouvernement de renforcer la connectivité à travers les projets routiers.Un retour à la croissance économique combinée avec une réelle stabilité politique née d'un transfert sans heurts du pouvoir à l'issue de l'élection présidentielle 2019 donne espoir quant au défi de venir à bout de la pauvreté à Madagascar.

« Bâtir sur les succès récents une économie plus résiliente ». Tel est l'intitulé du Mémorandum Economique de Madagascar que vient de publier la Banque mondiale. Un titre qui en dit long sur les avancées enregistrées ces derniers temps en matière de réformes pour le retour à la croissance économique, mais qui laisse également entendre que les défis à relever sont encore considérables.

Cadre favorable. « Même si Madagascar est encore confronté à des défis considérables, les signaux sont positifs et encourageants » souligne en effet ce mémorandum de la Banque mondiale qui constate un retour à la croissance. « Une croissance soutenue au cours des six dernières années, le transfert constitutionnel de pouvoir suite aux élections présidentielles de 2018-2019 et une robuste mise en œuvre de réformes, indiquent que d'importantes opportunités existent à l'horizon ». Une manière pour la Banque mondiale de reconnaître que le retour à la croissance soutenue combinée avec la stabilité politique offre un cadre favorable à la réduction de la pauvreté.

« Madagascar est en phase d'expansion économique et a connu une transition politique pacifique en 2019, ce qui donne au pays une base solide pour parvenir à une trajectoire de croissance plus inclusive et durable. Avec son Plan d'Emergence, le Gouvernement s'est donné une vision ambitieuse pour libérer le potentiel de croissance de Madagascar et d'en faire profiter le plus grand nombre. L'économie est en expansion depuis six années consécutives, avec une croissance estimée avoisinant les 5 pour cent en 2018 et 2019. La transition politique pacifique après les élections présidentielles de 2018-19 est une étape importante dans l'histoire politique du pays et pose les bases qui permettront de s'attaquer à des problématiques de gouvernance profondément ancrées ».

Voies à suivre. Une lueur d'espoir en somme pour la population malgache même si le travail à faire demeure immense pour venir à bout de cette pauvreté, car le pays est tombé dans une situation extrême. « Madagascar est l'un des rares pays au monde à avoir connu une baisse durable du revenu moyen par habitant sur une longue période, puisque celui-ci est aujourd'hui inférieur à son niveau lors de l'indépendance en 1960. Fait inacceptable, on estime que 77,6 pour cent de la population vit sous le seuil de pauvreté de 1,90 USD, à parité de pouvoir d'achat ».

Justement, pour renverser cette tendance, la Banque mondiale donne des voies à suivre pour améliorer la croissance inclusive. Il s'agit des réformes prioritaires qui sont regroupées en quatre axes: renforcer la connectivité, développer le capital humain, uniformiser les règles du jeu et améliorer la productivité agricole. Nous en reparlerons.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.