Congo-Kinshasa: Taxi-moto - 500 USD pour rouler à Kinshasa

Depuis la semaine dernière, les motocyclistes s'opposent à leur identification comme prévue par l'autorité urbaine, à cause des frais fixés par le ministère provincial des Transports. Des réclamations surgissent de partout, et pour cause, il leur est demandé de payer la somme de 500 USD pour circuler à travers toute la ville, soutiennent ces conducteurs de taxi-moto.

Une situation qui ne les arrange pas du tout évidemment. Ils en appellent donc à l'intervention des autorités compétentes pour trancher ce qu'ils considèrent déjà comme un litige.

Sur le rond-point huileries, les motocyclistes mécontents trouvés sur place, ont laissé entendre que cette décision émanant de l'hôtel de ville les met dans une grande difficulté. L'argent qui leur est demandé, ont-ils fait remarquer, vaut plus que le double du prix d'une moto, alors qu'ils fournissent beaucoup d'efforts pour arriver à se procurer une moto.

"Trouver de emploi dans ce pays est un grand problème. Nous qui avons terminé les études, nous ne travaillons pas. Pour nous, faire du transport au moyen de la moto payée à 200$, nous permet de nourrir nos familles et même de subvenir à un tas de préoccupations. De ce fait, payer 500 $ va énormément nous handicaper", a laissé entendre Rabbi Mavungu, un des motocyclistes. Youssouf Mukenge, quant à lui, s'est interrogé sur la faisabilité de cette décision, d'autant plus que le coût, selon ses calculs, donnera beaucoup d'argent. "Comment serait-il possible pour un motard de se faire identifier à un coût de 20 dollars pour 6 mois, soit 40 dollars par an, par district, et 1000 dollars par an pour toute la ville alors que celui-ci ne verse que 10.000 francs congolais (environ 6USD) par jour», a questionné le Président de la Synergie des motocyclistes de la RDC.

De manière générale, les motocyclistes souhaitent qu'il ait modification de cette décision par les autorités compétentes. Décision qui, selon eux, n'a pas été mûrement réfléchie.

Signalons que cette réaction survient à la suite de l'annonce du gouvernement provincial de Kinshasa, concernant l'identification obligatoire de tous les motocyclistes exerçant sur toute l'étendue de la capitale pour des raisons sécuritaires. Ce, pour faire face aux tracas de la ville où la criminalité s'opère à l'aide de ces engins difficilement identifiables.

Selon les autorités provinciales, les motocyclistes opèrent sans le respect du code de la route, sans permis de conduire et la majorité avec des motos sans plaques d'immatriculation. D'où, payer cette somme leur permettra de se procurer une identification par nom, le droit au parking, numéro de châssis ainsi que des chasubles et casques. Ceci étant, l'identification se fera par district. Ceux d'un district quelconque ne seront pas autorisés de rouler dans un autre. Pour ceux qui voudraient circuler dans tout Kinshasa, ils devront débourser 500 $ pour une période de six mois. Avec au bord, trois personnes mais pas d'enfant. Cette opération devra prendre 45 jours pour son accomplissement avant les contrôles.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.