Congo-Kinshasa: Constant Omari - «Le stade de Martyrs est sur la liste des 3 stades à fermer par la CAF»

La fédération congolaise de football association "FECOFA", à travers son Président Constant Omari Selemani, a organisé mercredi 12 février 2020, un café de presse. Au cours de cet entretien, le patron de la FECOFA a passé en revue tous les aspects de l'instance sous sa tutelle, en martelant sur quelques points phares, à savoir : les infrastructures, l'état des équipes nationales, les finances, la formation et le programme.

En parlant des infrastructures congolaises, ce grand responsable de la FIFA et de la CAF a informé à la presse que le Stade de Martyrs ne respecte pas le standard prévu par la Confédération africaine de football. D'après ses dires, ce "bijou" situé dans la commune de Kinshasa sera bientôt fermé.

Selon Constant Omari, le stade de Martyrs de la pentecôte ne répond plus à un certain nombre d'exigences de la Confédération Africaine de Football (CAF). « Je vous informe que le stade de Martyrs est sur la liste de 3 stades à fermer par la CAF. L'Etat n'a pas une grande vision pour le développement du football. L'aire de jeu n'est pas en bon état. Ce tapis est devenu trop dur. Même les services médicaux des clubs de nos propres professionnels nous écrivent pour se plaindre », a-t-il déclaré au cours de ce café de presse.

Cette donne pourra faire en sorte que les Léopards de la République Démocratique du Congo ne puissent probablement plus jouer à Kinshasa, le reste de matches des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN/ Cameroun 2021) et les éliminatoires de la Coupe du Monde 2022 prévus au Qatar. Actuellement en RDC, seul le stade du Tout Puissant Mazembe de Lubumbashi répond aux normes internationales, renseigne-t-on.

« Ahmad Ahmad [ndlr Président de la Caf] a vu le stade de son pays Madagascar être fermé et moi, que dois-je faire pour le stade des Martyrs ? S'interroge-t-il. Et de poursuivre : "La FIFA et la CAF ont adoré le stade de Mazembe qu'ils considèrent actuellement comme modèle des stades dont l'Afrique a besoin».

Dans cette même ligne droite, le numéro Un du football en RDC a parlé du TP Mazembe et de son Président Moïse Katumbi en ces termes : «Moïse Katumbi est le seul Président qui m'écoute bien lorsque je lui parle, les autres sont comme des rois... Sur six matchs continentaux, l'Etat n'a payé que trois matchs pour DCMP et Vita, pour Mazembe un match sur six. Qu'on ne détruise pas le football, pourquoi deux poids et deux mesures ? ». Au final, la FECOCA a sonné le tocsin. A l'Etat de réagir pour sauver le football congolais.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.