Afrique Centrale: Santé - La CEMAC prépare sa riposte au coronavirus

La commission de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) va organiser, du 18 au 19 février prochains à Malabo en Guinée équatoriale, un atelier sur la prévention et la préparation à la riposte face à l'épidémie du coronavirus (Covid-19).

Prennent part à cette rencontre, les partenaires et les experts en santé des six Etats membres de la CEMAC à savoir le Cameroun, le Gabon, le Tchad, la République du Congo, la Guinée équatoriale et la République centrafricaine.

Cet atelier sera placé sous la direction de l'Organisation de coordination pour la lutte contre les endémies en Afrique centrale (OCEAC), une agence d'exécution de la CEMAC en matière de santé.

L'initiative de la commission de la CEMAC est salutaire au regard du nombre important des décès et des personnes contaminées dans le monde. A la date du 13 février, le bilan provisoire de l'épidémie est estimé à plus de 1350 décès contre plus de 60000 personnes contaminées en Chine.

Bien qu'aucun cas de la maladie ne soit jusqu'alors notifié dans les pays de la CEMAC, il est indispensable d'envisager des mesures de prévention et de riposte à l'épidémie.

Au Congo, par exemple, le gouvernement a initié des contrôles sanitaires au niveau des frontières et mis en place, à Brazzaville, un centre devant accueillir des individus qui seraient atteints de la maladie et leur offrir des soins médicaux.

Le gouvernement congolais a réfuté l'idée de rapatrier les étudiants en Chine et promis de débloquer la somme de deux cents millions de francs CFA pour venir en aide à ceux basés dans la ville chinoise de Wuhan, dans la province de Hubei, épicentre de l'épidémie.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.