Afrique: Mariage des prêtres - Le Pape Francois dit non !

Le mariage des prêtres était une demande formulée par des évêques de la région de l'Amazonie, désespérés de manquer de prêtres.

Les évêques de la région de l'Amazonie avaient demandé au pape Francois d'ouvrir une exception au traditionnel célibat de l'église catholique en espérant trouver plus facilement de nouvelles recrues. Une requête que le pape François n'a finalement pas suivie, dans un document. Cette proposition de prêtres mariés pour pallier la crise de vocation en Amazonie a installé trois semaines de débats.

Dans son "exhortation apostolique post-synodale", le pape François n'en fait pas allusion. Pour Andrea Tornielli, directeur éditorial du dicastère pour la communication du Saint-Siège, "le pape estime que la vraie réponse au manque de prêtres, avant d'arriver à une éventuelle ordination d'hommes mariés, doit passer par d'autres chemins. D'abord, la répartition des prêtres dans le monde". Secundo, le pape "appelle à se concentrer sur la formation de prêtres et de séminaristes autochtones.Troisièmement, il n'y a pas de diacres permanents. Le synode demande la possibilité d'ordonner prêtres des diacres permanents mais il n'y en a pas ! Il faut donc d'abord en former. Quatrièmement, le pape dit qu'il veut lancer de nouveaux ministères pour les laïcs et les femmes et donc leur donner une plus grande responsabilité dans la conduite de la vie communautaire. Le pape est donc bien conscient du problème et donne ses propres réponses."

"C'est très clair que le pape a été stoppé net sur la question plus importante de la possibilité d'ordonner prêtres des hommes mariés", a déclaré Marco Politi, vaticaniste et écrivain, le pape Francois ayant "lui-même encouragé les débats". Il souligne l'importance, pour le pape, que les évêques participent au choix fondamentaux de l'Église. Mais "les deux tiers des évêques de l'Amazonie ont décidé d'ouvrir la porte à la possibilité d'avoir des diacres mariés ordonnés prêtres... Mais le pape a clairement bloqué cette possibilité." Andrea Tornielli interprète "la fin de non-recevoir du pape alors que c'est lui-même qui a lancé le débat" comme suit : "Le pape a décidé de ne pas modifier les règles actuellement en vigueur.

Aujourd'hui, dans le Code de droit canonique, tout évêque peut demander au Saint-Siège une dispense s'il estime nécessaire d'ordonner prêtre un homme marié [...] au cas par cas pour un besoin particulier. Le pape a décidé de ne pas ajouter une nouvelle exception pour la région amazonienne car il pense que cette réponse n'est pas la bonne", mais "ce n'est en aucun cas un pas en arrière", ajoute-t-il, tout en rappelant le grand défi du christianisme face aux nouvelles églises pentecôtistes et évangéliques. Marco politi reconnait cependant " une guerre civile", au sein de l'église catholique, " une pression souterraine" entre les cardinaux conservateurs opposés à l'ordination d'hommes mariés et les rénovateurs, obligeant le souverain pontife à "bloquer la discussion", se trouvant "au pied du mur."

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.