Congo-Kinshasa: Nord-Kivu - Un militaire tué dans une attaque contre la résidence du maire adjoint à Butembo

14 Février 2020

Un militaire congolais a perdu la vie, la nuit du jeudi à vendredi 14 février, au quartier Matanda situé dans la commune de Mususa, en ville de Butembo (Nord-Kivu).

C'est à 20h15 que des assaillants non encore identifiés s'en sont pris à l'équipe de Tsiko Patrick à quelque 200 m de son domicile et, c'est au cours des échanges entre eux et les services de sécurité commis à la garde du maire que monsieur Philippe a été atteint avant de succomber à ses blessures.

« Par ces coups de balles entendus vers Lusando ce soir, c'est encore la résidence du maire adjoint qui venait de faire l'objet d'une attaque. Un de ses gardes du corps venait d'être tué par des malfrats« , a indiqué Sylvain Kanyamanda, le maire titulaire qui annonce que des enquêtes seront ouvertes pour dénicher l'ennemi.

Mais, des interrogations se multiplient après cette nouvelle attaque ciblée, parce qu'il s'agit d'une deuxième du genre contre la même autorité urbaine. En mai 2019, alors que Tsiko Patrick habitait encore au quartier Mahamba, un quartier un peu plus périphérique de la ville, il a dû déménager jusqu'au quartier Matanda, jugé un peu à l'abri.

Comme pour ce jeudi, l'attaque de mai dernier avait également coûté la vie à un policier. Des miliciens Maï-Maï soupçonnés de roder autour de la ville avaient alors été pointés du doigt par les autorités de la ville.

L'inquiétude gagne de plus en plus la population civile qui se questionne sur sa sécurité si ce sont même les autorités qui sont les premières à être visées. Les services de sécurité de Butembo ont redoublé la sensibilisation populaire à Butembo, une ville qui fait actuellement face à une nouvelle forme de terrorisme urbain où des grenades piégées sont abandonnées par des inconnus dans certains coins de cette entité.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.