Niger: Hama Amadou autorisé à se rendre en France pour un contrôle sanitaire

Photo: Le Pays
Hama Amadou

Le leader de l'opposition nigérienne en prison à Filingué est autorisé à se rendre en France temporairement. Hama Amadou a 15 jours pour subir son contrôle sanitaire à l'hôpital américain de Paris. Il a quitté la prison de Filingué où il purge le restant de sa peine dans le cadre de l'affaire dite « des bébés nigérians ».

C'est son médecin traitant de l'hôpital américain de Paris qui a formulé la demande. « Hama Amadou doit subir un contrôle sanitaire tous les 75 jours », précise une source judiciaire. Forts de cette demande, les avocats de Hama Amadou ont introduit une requête auprès des autorités judiciaires, qui ont répondu favorablement.

Sur l'ordre d'évacuation sanitaire signé par le président du tribunal de Filingué, il est écrit « ordre est donné au régisseur de la maison de Filingué de prendre toutes les dispositions utiles et nécessaires pour permettre au détenu Hama Amadou de pouvoir se rendre à l'hôpital américain de Paris pour subir un contrôle sanitaire que requiert son état de santé. »

La note signée précise qu'Hama Amadou a un délai maximum de 15 jours à compter du jeudi 13 février, jour de la notification à l'intéressé, qui est également tenu, dit-on, « de réintégrer l'établissement pénitentiaire dans le strict respect de ce délai », autrement dit le 28 février prochain.

C'est la seconde fois que Hama Amadou en détention bénéficie d'une évacuation sanitaire. Lors de la première évacuation, il est resté plus de trois ans en exil en France. Il est rentré de son propre gré à l'occasion du décès de sa mère. Après le deuil, il a regagné la maison d'arrêt de Filingué pour purger le restant de sa peine d'un an, dans le cadre de l'affaire dite « des bébés nigérians ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Niger

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.