Sénégal: Le khalife de Diamal, El Hadj Mame Abdou Cissé, inhumé dans son village

Diamal (Birkelane) — El Hadj Mame Abdou Cissé, le khalife de Diamal (centre) décédé mercredi à l'âge de 76 ans, a été inhumé jeudi, vers 14 heures, dans ce village situé dans la région de Kaffrine, en présence d'une foule nombreuse, a constaté l'APS.

Il repose désormais au cimetière de Diamal, où a été enterré son père, après la prière mortuaire qui s'est déroulée dans la mosquée du même village, sous la direction de son frère Serigne Modou Cissé.

Son inhumation a eu lieu en présence de chefs religieux de la région de Kaffrine et de délégations venues de Touba (centre) et de Tivaouane (ouest), sous la direction de Serigne Bassirou Mbacké Nawel et de Serigne Mansour Sy.

El Hadj Mame Abdou Cissé, 5e khalife de Diamal, est le premier petit-fils d'El Hadji Abdoulaye Cissé dit Borom Diamal à avoir accédé au khalifat de ce village situé dans le département de Birkelane.

Son père, Aladji Babou Mariétou, fut le premier khalife de Diamal, où a été créée en 1910 une école d'enseignement du droit islamique, de la grammaire arabe, de l'astronomie, etc., selon Djim Ousmane Dramé, chercheur au département d'islamologie de l'Institut Fondamental d'Afrique noire de l'Université Cheikh-Anta-Diop de Dakar.

Le fondateur de l'école de Diamal, El Hadji Abdoulaye Cissé, né vers 1840 à Wanar, dans la région de Kaolack (centre), fut un érudit musulman qui se rendit en Mauritanie entre 1876 et 1883 pour apprendre les sciences islamiques, ajoute M. Dramé.

Selon ce dernier, le village de Wanar abrite l'une des plus anciennes mosquées du Sénégal.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.