Cote d'Ivoire: RHDP/Jeannot Ahoussou depuis Guiglo - «C'est moi qui suis allé chercher le président Bédié pour qu'il rentre d'exil»

13 Février 2020

Le président du Sénat, Jeannot Ahoussou-Kouadio, est en tournée dans la région du Cavally. Mercredi à la résidence de la ministre Anne Désirée Ouloto à Guiglo, il a eu des entretiens avec la chefferie traditionnelle Wê et la communauté Akan venue de Bloléquin. En présence de la présidente du conseil régional du Cavally et des autorités administratives.

Au cours des échanges, le premier responsable de la Chambre haute du parlement a appelé les populations du Cavally à tourner le dos à ceux qui font peser sur la Côte d'Ivoire le spectre d'un coup d'État. Il a expliqué aux populations qu'il était l'avocat du Pdci-Rda au moment du coup d'État de 1999 qui a renversé le président Henri Konan Bédié. Il sait donc de quoi il parle comme conséquence d'un tel acte sur la vie de la nation et le développement du pays. « C'est moi qui suis allé chercher le président Bédié pour qu'il rentre d'exil. Après, tous les enfants d'Houphouët-Boigny se sont mis ensemble et la paix est revenue. Aujourd'hui, on entend des bruits : on veut faire un coup d'État encore ici », s'est-il indigné.

Pour lui, la Côte d'Ivoire qui revient de loin a de nouveau amorcé son développement sous l'égide du Chef de l'État, Alassane Ouattara. Il faut mettre tout en œuvre, a-t-il dit, pour éviter d'entraver la bonne marche de la Côte d'Ivoire. « On ne veut plus entendre parler de coup d'État », a-t-il insisté. Avant d'interpeller l'ancien président de l'Assemblée nationale Guillaume Soro.

A l'en croire, ce dernier, dans sa volonté de vouloir à tout prix être Président de ce pays, est prêt à porter un coup aux institutions ivoiriennes. « Hélas, Guillaume Soro a choisi la solution de la facilité en voulant encore faire un coup d'État, alors que les Ivoiriens souffrent des affres du coup d'État manqué de 2002 qu'il a mené et qui s'est mué par la suite en rébellion qui a coupé le pays en deux pendant toute une décennie », a-t-il rappelé. Puis de faire remarquer : « Un père cède toujours son siège au meilleur de ses enfants et non à son fils qui passe son temps à se promener de village en village pour dénigrer son père ».

Jeannot Ahoussou-Kouadio a fait savoir que le Président Houphouët-Boigny de son vivant n'a cessé de prôner la paix. C'est pourquoi, il a appelé les Baoulé, les allogènes et autres allochtones qui vivent dans la région du Cavally à s'entendre avec leurs hôtes Guéré et à vivre en bonne intelligence avec eux.

Il a également indiqué que le Chef de l'État Alassane Ouattara tient au développement de la région du Cavally. « Nous devons l'accompagner pour bâtir la Côte d'Ivoire », a-t-il invité.

Parlant des campements et villages incendiés dans la forêt classée de Scio, Jeannot Ahoussou Kouadio s'est indigné de l'attitude de ceux qui ont mis le feu aux greniers et maisons des clandestins.

Anne Désirée Ouloto, la présidente du conseil régional du Cavally, a pour sa part rappelé le rôle joué par le président du Sénat pour le règlement définitif des différents litiges fonciers qui ont secoué la région. « Au plus fort de la crise du Goin-Debé, le président Ahoussou Kouadio a joué un rôle très important en y dépêchant des missions. Il a soutenu nos propositions auprès du Président de la République pour le retour de la paix. Il vient continuer ce qu'il a commencé avec nous », a-t-elle précisé.

La visite du président du Sénat s'achèvera le vendredi 15 février par un grand meeting à Guiglo.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.