Sénégal: Démarrage de la saison 2020 ce week-end - Tous à l'assaut de l'As Douanes

13 Février 2020

La saison de basket 2020 qui s'ouvre ce week-end s'annonce passionnante mais aussi angoissante pour les clubs qui vont lutter pour le maintien en D1. Cette année, l'As Douanes qui loge dans la poule B veut refaire le même coup de la saison dernière, en raflant presque tous les trophées.

Son éternel rival, le Dakar Université Club, lui, compte revenir en force et reprendre sa place. L'équipe de Sir Parfait Adjivon a alterné le très bon et le moins bon en 2019. L'Uso, l'Asfa, Saint-Louis Bc, Saltigué, Louga Bc, Sibac et Mermoz sont en embuscade. Les paris sont ouverts.

L'As Douanes : confirmer au plan national et percer en Afrique

Quatre fois championne du Sénégal (2016, 2017, 2018 et 2019), l'As Douanes est actuellement la meilleure équipe du National 1 masculin. Les Gabelous avaient presque tout raflé la saison dernière, réalisant le doublé coupe-championnat. Pour confirmer leur statut de leader, ils ont renforcé leur effectif cette saison.

La Douane a fait revenir Mamadou Lamine Diop «Bara», Louis Adams, Papa Gora Gaye et Lamine Badji de la Jeanne d'Arc. «Douanier» au départ, Bara Diop était allé au Duc où il a performé entre 2017 et 2019, en devenant un leader sur le parquet. «Bara, c'est moi qui l'avais fait venir à la Douane il y a quatre ans. Il a le profil d'un joueur international. Nous avons décidé de le faire venir car nous aurons besoin de lui pour la Basketball Africa League (Bal). Bara a un bon gabarit pour une telle compétition, en plus il comprend mon style de jeu. Il est intéressant et peut être utilisé aux postes 3 et 4», avait déclaré le coach Mamadou Guèye «Pabi».

Papa Gora Gaye était pensionnaire de l'As Douanes avant de s'exiler au Maroc, et son retour est une bonne affaire. Pareil pour Louis Adams (Roi du basket en 2017), de retour au bercail après une saison en Leb Plata (Espagne). «Le noyau est là, mais il va falloir se renforcer au poste 5 pour pouvoir rivaliser et exister aux plans national et africain».

Àu plan africain, l'As Douanes compte représenter dignement le Sénégal à la Bal qui se disputera en mars entre Le Caire (Egypte), Dakar (Sénégal), Lagos (Nigeria), Luanda (Angola), Rabat (Maroc) et Monastir (Tunisie). Un atout de plus pour les Douaniers qui, depuis 15 longues années, n'ont pas joué au niveau africain.

« La seule motivation, c'est que nous pourrons rencontrer les meilleurs d'Afrique parce que nous n'avons aucune expérience africaine. Certes, nos joueurs évoluent pour la plupart d'entre eux en équipe nationale, mais ils n'ont pas l'habitude de se frotter aux meilleurs d'Afrique en clubs», a expliqué le coach.

Dakar Université Club veut redorer son blason

Deux fois finaliste du championnat, l'équipe masculine du Duc a raté le trophée en 2018 (67-60) et 2019 (100-67) contre la même équipe, l'As Douanes. Elle n'a remporté aucune finale la saison dernière (Coupe du Maire, Play-offs et Coupe du Sénégal). Cette année, les protégés de Sir Parfait Adjivon voudront vivre une belle aventure et faire revivre des moments intenses à leurs nombreux supporters.

La route risque d'être longue mais l'objectif du club est de se donner à fond pour figurer, dans le pire des cas, dans le dernier carré. Les «Étudiants» tenteront, à l'occasion, de faire tomber les Gabelous de leur trône. En perte de vitesse ces dernières saisons, ils ambitionnent de revenir sur le devant de la scène.

Le club a réussi un gros coup en recrutant Alphousseynou Sall de l'Us Ouakam, un joueur talentueux qui a marqué de son empreinte lors de son passage chez les «Rouges et Blancs». À 28 ans, il espère franchir un nouveau palier dans sa carrière et remporter un premier titre national avec le Duc.

L'excellent meneur du Saint-Louis Bc, El Hadj GningFall, a également déposé ses valises au Duc. Il aura la charge d'assurer ce secteur qui avait fait défaut à son nouveau club. El Hadj Gning Fall aura donc un nouveau challenge avec l'équipe du Duc qui compte sur lui pour revenir en force.

Uso, Asfa, Saint-Louis Bc, Saltigué, Louga Bc, en embuscade

L'As Douanes et le Dakar Université Club sont bien placés pour savoir que la loi du sport contredit, parfois, les hiérarchies les mieux installées. L'Uso, l'Asfa, Saint-Louis Bc, Saltigué, Louga Bc, Sibac et Mermoz sont en embuscade. Car tout reste ouvert dans ce championnat qui, cette saison, promet d'être l'un des plus disputés.

L'Uso qui a remporté sa deuxième Coupe Saint-Michel en battant l'As Douanes (59-51), l'année dernière, est décidée à faire mieux cette année. Les protégés de Libasse Faye n'ont pas été au top de leur niveau et n'oublieront pas de sitôt leur bilan mitigé de l'année 2019 (éliminés par le Duc en demi-finale de la Coupe du Sénégal et en play-offs du National 1, et par la Douane en demi-finale de la Coupe du Maire).

Ils comptent revenir en force et jouer les premiers rôles comme il y a quelques saisons. De son côté, l'Asfa a un défi à relever : se racheter après une saison sans trophée ni finale. Les militaires avaient pourtant fait un bon début de saison mais n'ont pu dépasser les demi-finales lors des grandes compétitions.

Pour revenir au premier plan, l'Université Gaston Berger a renforcé son effectif. Le club a recruté trois éléments : Pape Ndiaga Dia, Bamba Ndiaye et Pape Abdou Doumbia Sonko alias «Leuz». Des joueurs talentueux qui ont profité des problèmes internes au Saint-Louis Bc pour quitter le navire. L'Ugb compte sur ces trois renforts pour retrouver sa place dans la hiérarchie du basketball.

Les promus Iseg Sports et Bopp jouent le maintien

Les équipes d'Iseg Sports et de l'Ascc Bopp qui sont montées en D1 cette saison peuvent créer la surprise. Les deux formations ont fait un bon parcours lors du tournoi de montée en barrant la route, en demi-finales, à Dream Act et l'Uspa, deux belles équipes. Le challenge de l'Iseg Sports et de l'Ascc Bopp sera de se maintenir dans l'élite.

La tâche ne sera pas facile pour Iseg Sports qui est logée dans la poule A avec l'As Douanes, l'Uso, l'Asfa, Louga Bc, Jeanne d'Arc, Sibac, Mermoz. En plus, l'entraîneur El Hadji Diakhaté qui a aidé l'équipe à monter en D1 a quitté le club pour s'engager avec le Port en D2.

«J'ai fait monter l'équipe en National 1 masculin et ils m'ont fixé un objectif qui est le maintien. J'ai préféré quitter Iseg au regard de la situation et des choses qui se sont passées dernièrement. Quand on demande à un entraîneur d'assurer le maintien, il faut au moins des moyens et un recrutement à la hauteur des ambitions. Beaucoup de joueurs sont partis et le recrutement n'a pas suivi. J'ai décidé de quitter le club», a-t-il expliqué.

Il s'y ajoute que les joueurs d'Iseg réclamaient des arriérés de paiement aux dirigeants depuis des mois. Ce qui a occasionné le départ de quelques joueurs : Pape Ndiouga Kâ, Ameth Sow, Mamadou Lamine Thiam (Guédiawaye Bc) et Mamadou Wagne (Louga Bc). François Ndiaye et Pape Sidy Ndao, de leur côté, négocient avec le Port autonome de Dakar.

L'Ascc Bopp est dans la poule B avec le Duc, Ville de Dakar, Saint-Louis Bc, Saltigué, Université Gaston Berger (Ugb), Asc Thiès, Us Rail. Les Boppois qui veulent reprendre leur place dans l'élite masculine devront assurer leur première sortie, ce samedi, au stadium Marius Ndiaye, contre Saint-Louis Basket Club.

Mamadou Guèye Pabi : coach de la Douane : «Nous avons l'habitude de subir cette pression»

« Qui connaît le Duc sait que c'est une très grande équipe, qui a l'habitude de bousculer l'As Douanes. Nous devrons prendre en compte cette formation. Mais nous allons jouer match après match, afin de gérer les compétitions. Nous avons des joueurs talentueux et expérimentés ainsi qu'un gros staff derrière. Si nous arrivons à jouer ensemble, nous allons faire une très bonne saison. Concernant les outsiders, je pense à l'Asc Ville de Dakar. Ces joueurs ont posé beaucoup de problèmes au Duc et à l'Us Ouakam, la saison dernière. Donc il va falloir faire attention à cette équipe, qui a de bons renforts. La Ja aussi, avec ses jeunes, n'a peur de rien. Mais ce sera difficile pour les promus de se maintenir en D 1».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.