Congo-Brazzaville: Consommation - Les ailes de poulet reviennent sur les marchés

Quasi absents des tables de différents marchés de Brazzaville suite à la publication de la circulaire du ministère de la Santé interdisant la consommation des ailes de poulet en provenance de la Pologne, ces produits congelés reviennent sur les étals.

Aux marchés Total, Poto-Poto et Ouenzé respectivement dans le 3, 4 et 5e arrondissement de Brazzaville, les ailes de poulet inondent une fois de plus les tables des commerçantes qui, il y a un mois, ne proposaient plus que du poulet, du poisson et des côtes de porc ou de boeuf aux acheteurs. Quelques rares commerçantes qui en détenaient encore des stocks les liquidaient discrètement, dans des coins isolés des marchés publics.

Les gérants des chambres froides que nous avons récemment abordés se plaignaient du rejet des ailes de poulet par les consommateurs y compris des cuisses de poulet qui n'étaient pourtant pas concernées par la circulaire. Tout semble revenir à « la normale. »

Quelques raisons du retour à cette habitude alimentaire aux conséquences sanitaires

Abordée, au marché Ouenzé, Marina, une jeune ménagère, affirme être consciente du fait que les produits surgelés rendent malade. « Seulement, les moyens financiers ne me permettent pas de consommer les produits alimentaires frais. Il me faut avoir plus de 5000F pour les acheter », a-t-elle dit.

Et, une autre de lancer, « tout le monde souhaite bien manger pour se maintenir en bonne santé. Malheureusement, vu le nombre de personnes qui composent nos familles congolaises, on est obligé de s'orienter vers les produits congelés. »

Par ailleurs, certains commerçantes affirment avoir liquidé normalement leurs cartons d'ailes de poulets. « Depuis la semaine dernière, les clients sont à nouveau intéressés par ce produit. Je parviens à évacuer ma marchandise petit à petit , contrairement au mois de janvier», affirme Mélanie, une vendeuse au marché Poto-Poto.

Rappelons que la circulaire du ministère de la Santé publiée le 14 janvier dernier indiquait que les germes mis en cause sur les ailes de poulets en provenance de la Pologne sont à l'origine des flambées des maladies diarrhéiques causées par la présence de la « salmonella entericia » retrouvée dans ces aliments.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.