Congo-Brazzaville: Affaires - Des opérateurs sud-coréens veulent investir dans le numérique au pays

Une délégation d'hommes d'affaires séjourne à Brazzaville pour explorer les opportunités du secteur des Technologies de l'information et de la communication(TIC). La Corée est leader mondial en matière d'innovation et de recherche technologique.

Le chef du réseau d'hommes d'affaires coréens, Sunguk Cho, a été reçu, le 11 février dernier à Brazzaville, par le ministre des Postes, des Télécommunications et de l'Economie numérique, Léon juste Ibombo. Les deux personnalités ont évoqué les questions liées au développement des technologies de l'information et de la communication.

La rencontre s'inscrit dans le cadre du partenariat public-privé et vise à étudier différentes pistes dans le but de développer et promouvoir l'économie numérique au Congo. Cette collaboration est un moyen efficace de renforcer les relations bilatérales existant entre les deux pays. « Nous allons faciliter le contact entre les partenaires et hommes d'affaires du Congo évoluant dans le secteur des TIC », a indiqué Sunguk Cho.

Connecté à de grands opérateurs, le réseau d'hommes d'affaires coréens est présent dans plus de cent pays dans le monde. Il a sous son aile des personnes capables d'effectuer plusieurs tâches dans différents domaines. « A travers ce contrat, nous ne cherchons pas un profit à sens unique mais plutôt une connexion familiale mondiale et surtout en Afrique », a précisé Sunguk Cho.

D'après l'intervenant, ce partenariat avec la République du Congo sera utilisé pour booster le secteur numérique au Congo et en Afrique. Le Congo devrait pouvoir bénéficier de certains avantages des Tic et de la cherté de ses équipements.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.