Congo-Kinshasa: Clôture de l'atelier de validation des plans opérationnels - Des recommandations idoines pour enrayer Ebola

L'atelier de validation des plans opérationnels du SRP4.1 contre Ebola dans les provinces du Nord-Kivu, Sud-Kivu et Ituri s'est achevé, le mercredi 13 février, sur une série de recommandations pour mettre fin à cette épidémie qui n'a que trop duré, causant plus de deux mille décès.

A l'issue de cet atelier clôturé par le ministre provincial chargé de la Santé et des Affaires sociales de l'Ituri, Patrick Karamura Mwira, à l'Hôtel Cap Kivu à Goma, dans la province du Nord-Kivu, les participants ont formulé au total sept recommandations parmi lesquelles l'intégration des activités de réponse à l'épidémie de la rougeole en cours dans la zone de santé de Beni dans le plan d'action opérationnel (PAO), l'organisation efficace du suivi des mouvements des populations permettant la détection précoce des cas suspects ou des personnes à risque, l'approvisionnement régulier en cercueils pour la réalisation des enterrements dignes et sécurisé (EDS) dans la sous-coordination de Mangina.

Il y a aussi la poursuite des plaidoyers auprès du gouvernement congolais pour la prise en charge des éléments de sécurité affectés aux points d'entrée ou de contrôle, mener un plaidoyer au niveau central pour la mise en place définitive des cadres des divisions provinciales de la santé (DPS) pour le transfert de compétences vers les équipes des DPS et l'intégration dans le plan de communication de la DPS des activités de lutte contre les autres maladies à potentiel épidémique.

Dans son mot de clôture, le ministre Patrick Karamura a invité toutes les parties prenantes à « se mobiliser en mettant en œuvre des activités planifiées permettant d'interrompre les chaînes de transmission et de mettre fin à l'épidémie à la maladie à virus Ebola avec pour conséquence la déclaration de la fin de cette dixième épidémie d'ici juin 2020 ». Le coordonnateur de la riposte à l'épidémie d'Ebola chargée des opérations, le Dr Luigino, a fait savoir que cet atelier a permis de faire l'analyse institutionnelle dans le cadre du transfert des compétences et des responsabilités vers les zones de santé vertes qui n'enregistrent plus des cas confirmés depuis vingt et un jours ou plus et les divisions provinciales de la santé avec comme vision globale d'être prêt à assumer des responsabilités avec des préalables d'appui matériel et technique.

L'engagement des partenaires

Cet atelier a offert l'occasion aux partenaires impliqués dans la riposte contre Ebola de renouveler leur engagement à soutenir le gouvernement congolais. « L'engagement d'accompagner la riposte demeure », a déclaré au nom de tous les partenaires, le Dr Ilham Ibrahim Abdel Nour, chargée des programmes au Bureau du directeur général de l'OMS. Les partenaires, a-t-il indiqué, promettent d'apporter leur appui tant technique, financier qu'opérationnel à toutes les initiatives du gouvernement congolais que de la coordination générale de la riposte à l'épidémie d'Ebola et des divisions provinciales de la santé. Ces dernières prendront valablement la gestion de la riposte dans les zones vertes. A cet effet, le coordonnateur général de la riposte à Ebola, le Pr Steve Ahuka Mundeke, qui a participé à ces assises dans la matinée, a déclaré que la gestion de la maladie est dans ce cas une grande responsabilité partagée entre les divisions provinciales de la santé et la coordination générale de la riposte et se fera avec les partenaires.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.