Congo-Brazzaville: Sénat - Les corps constitués nationaux rendent hommage à Emilienne Lekoundzou

En présence du couple présidentiel, un hommage solennel a été rendu le 13 février à Brazzaville à la sénatrice Emilienne Charlotte Lekoundzou, décédée le 1er février dernier à l'hôpital Américain de Neuilly à Paris en France.

Dans l'oraison funèbre, la présidente de la Commission Santé, Affaires sociales, Famille, Genre et Développement durable, Odette Massoussa, a indiqué que l'illustre disparue était une femme de caractère, une grande dame.

« On se souvient encore de son action très impressionnante, après la Conférence nationale souveraine quand, face à ce que l'on qualifia de dérive autoritaire de la transition, elle a marqué par sa bravoure et son engagement à défendre la démocratie, la paix, la liberté sous toutes ses formes », a-t-elle déclaré, avant d'ajouter : « Avec le disparition de la sénatrice Emilienne Charlotte Lekoundzou, le parlement vient de perdre une de ses femmes publiques qui placent leur action au service des autres dans le souci de promouvoir une société solidaire ».

Selon elle, Emilienne Charlotte Lekoundzou était une femme aux multiples facettes, avec un parcours digne d'éloges, à la fois sur les plans administratif, sportif, associatif et politique.

« C'est une maman qui avait de l'attention. Combattante, battante, attentionnée, elle était toujours engagée pour faire du bien aux autres. Nous gardons un bon souvenir d'elle. Je pense que c'est une perte non seulement pour la famille mais aussi pour la nation tout entière », a estimé le député Médard Moussodia.

« C'est une grande perte pour notre chambre. Elle fut un exemple et est demeurée jusqu'à l'extrémité de ses forces », a signifié pour sa part, le sénateur Alphonse Gondzia. Mère de sept enfants, Emilienne Charlotte Lékoundzou reposera pour l'éternité au cimetière du centre-ville de Brazzaville.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.