Cameroun: Hajj - Arafat, le jour le plus précieux

Les premières lueurs du jour, ce jeudi 31 août 2017 à Mina, inondent d'une énergie singulière la plaine littéralement pleine. Les pèlerins, pour la plupart, ont passé une nuit blanche meublée par des prières, des invocations et la lecture du Saint Coran.

La procession commence donc pour la ville d'Arafat, située à 20 Km. C'est le jour le plus important par le pèlerin. Il consacre le rite du Hajj le plus fondamental, à savoir l'ascension du mont Arafat. Dans la quiétude, des voix psalmodiant la « Talbiyah » (prière qui traduit la conviction du pèlerin à répondre à l'appel d'Allah au Hajj), se confondent harmonieusement dans ce concert de piété. Il fait 50°C au mitan de ce séjour dans la plaine et au pied du mont Arafat.

Les plus braves ont déjà avalé les 70 mètres, altitude de cette colline au symbole spirituel exceptionnel, et sont assis sur des pierres à plusieurs niveaux du mont. Les faces tournées vers la Kaaba, les mains levées vers le ciel, les fidèles multiplient des supplications. Leur conviction est inébranlable : la miséricorde d'Allah est certaine sur ce mont et les invocations sont exaucées sans détour. Encore appelé « mont de la miséricorde », c'est sur ce haut lieu de spiritualité, que le saint prophète Muhammad a prononcé son dernier sermon, il y a plus de 14 siècles. Et selon les récits du saint prophète de l'Islam, « les meilleures paroles d'un être humain sont prononcées à Arafat ».

De plus, d'après les récits authentiques de l'Islam, c'est sur ce mont qu'Adam et Eve, séparés pendant plus de 200 ans après avoir été chassés du paradis terrestre, se reconnurent et furent réunis. C'est là aussi qu'ils furent pardonnés de leurs transgressions par Allah, le Miséricordieux. Sur un flanc, Nada et Fida, deux sœurs venues de la Syrie, les yeux ruisselant de larmes, les mains tremblant de supplications, demandent à Allah de « réinstaurer la paix dans leur pays et d'y faciliter le retour des jeunes ».

Le reporter de CT, lui, multiplie des prières pour la paix, l'unité et la stabilité du Cameroun. L'on invoque le Seigneur particulièrement pour l'effectivité de la rentrée scolaire sur toute l'étendue du territoire camerounais. Car, il faut une endurance particulière pour repérer l'un des 3308 pèlerins camerounais. Mais le lendemain, joint au téléphone, Rahman Trésor Moungnutou, pèlerin camerounais, dit avoir élevé la même intention de prière.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.