Madagascar: Vakinankaratra - La filière pomme de terre redynamisée

En vue de développer la filière pomme de terre, depuis les paysans jusqu'aux consommateurs, les membres de la coopérative Ovin'ny Vakinankaratra (OVIVA) se sont réunis en assemblée générale.

Après une rencontre avec les partenaires techniques et financiers, cette réunion, qui s'est achevée hier, a permis aux membres de déterminer les plans d'action.Outre l'amélioration de la gestion et de la structure, ainsi que l'adhésion de cent nouveaux membres, l'augmentation de la production de pomme de terre jusqu'à 700 tonnes par an permettra de développer l'offre et l'épanouissement économique des membres et de la coopérative, à travers la couverture des marchés régionaux, nationaux et même internationaux.« Nous envisageons également la mise en place d'une centrale d'achat incluant un point de vente et un magasin de stockage », a précisé Henri Rakotoson, président de l'OVIVA. Il n'a pas manqué de lancer un appel aux partenaires pour la réalisation des objectifs qui nécessitent non seulement des moyens financiers mais aussi des moyens techniques.

Meilleures variétés

Fondée en mars 2019, la coopérative regroupe,actuellement, cent soixante trois membres issus de quelques districts du Vakinankaratra. Elle vise le développement de la filière pomme de terre qui est l'un des produits faisant la renommée de la région. Pour atteindre cet objectif, la coopérative a entamé ses activités par l'amélioration de la qualité et de la quantité de production, en promouvant les meilleures variétés dont la « maneva » et la « meva ». Des tubercules-semences ont été ainsi distribués aux membres afin d'assurer la continuité de l'activité. Ainsi, tous les membres en disposent actuellement, et peuvent même fournir des semences de ces variétés.

« Avec la production de ces semences, nos membres peuvent satisfaire à la demande qui ne cesse d'augmenter », note le président de la coopérative.Grâce aux efforts de ses dirigeants et des membres, l'OVIVA a décroché quelques importantes commandes. Aussi, la coopérative a-t-elle mis à jour sa politique de fonctionnement afin d'assurer l'amélioration et l'augmentation de la qualité et de la quantité de sa production de pomme de terre.

Des formations sur la gestion de production et du marché, suivies d'encadrements techniques, sont ainsi dispensées aux membres.À une certaine époque, la région du Vakinankaratra assurait les 80% de la production de la pomme de terre à Madagascar. Mais dans la décennie précédente, la filière a fait face à une recrudescence inquiétante de maladies, principalement la bactériose. Petit à petit, elle se relève grâce aux initiatives comme celles de la coopérative OVIVA.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.