Angola: Le MCS compte attribuer des quotas de formation aux organes privés

Luanda — Le ministère de la Communication sociale (MCS) envisage d'attribuer des quotas aux organes privés pour la formation de leurs professionnels, a affirmé jeudi, à Catete, le titulaire du portefeuille, Nuno Albino.

L'intention, selon le ministre, qui parlait à la presse en marge du Conseil consultatif tenu à Icolo e Bengo, est de rendre la classe plus efficace, constructive et productive.

Le gouvernant a souligné que c'était le moyen viable pour assurer la formation, le recyclage et la qualification des cadres pour répondre aux défis actuels.

Concernant la forme de la contribution, le ministre a expliqué que les mécanismes étaient à l'étude et que l'institution travaillerait avec les organes, les associations professionnelles et les syndicats pour définir les critères.

Le Conseil consultatif s'est tenu à un moment où les autorités angolaises travaillent pour l'affirmation d'une presse de plus en plus libre et plurielle en Angola.

Parmi les priorités du ministère figure la création d'un Centre de recherche de la communication sociale, pour réaliser des études sur les phénomènes liés au secteur dans le pays.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.