Cameroun: Commerce - Les affaires de la Saint-Valentin

Commerçants des biens et services sortent l'artillerie lourde pour conquérir les poches des amoureux.

Ils vibrent tous depuis quelques jours au rythme des battements de cœur et aux couleurs de l'amour. Présentoirs de fleurs au marché dédié de Yaoundé, vitrines de prêt-à-porter, rayons de magasins et grandes surfaces, tables de restaurants et entrées des hôtels sont quasiment tous parés de rouge. Histoire d'attirer l'attention des clients dès leur arrivée.

Mais il n'y a pas que la décoration qui entre en jeu. Pour espérer gagner davantage le cœur des usagers et surtout leurs bourses, les propriétaires et gérants des diverses structures misent aussi sur les prix. Des offres promotionnelles Dans les marchés et grandes surfaces des rayons proposent des idées de cadeaux sous toutes les formes, et à des prix aussi compétitifs les uns que les autres.

Au quartier Mvan, le village de la St Valentin, aménagé dans un supermarché propose des packages entre 650 F et 18 350 F. Ils sont pour la plupart composés de produits tels que des laits de beauté, des produits de maquillage, du vin et du chocolat. Ce dernier produit est l'un des plus prisés des campagnes publicitaires des grandes surfaces en ce moment.

A la poste centrale, un magasin annonce des réductions allant jusqu'à 30 % sur le prix de certains chocolats, et jusqu'à 20 % sur les parfums. Au marché Mokolo, c'est à travers des haut-parleurs que les passants prennent connaissance des cadeaux à offrir et des soldes spéciales St Valentin.

Des packages tout prêts leur sont même tendus au passage. Offrir un cadeau à partir de 1 000 F est évident. Une tige de rose artificielle et un sous vêtement empaqueté, ou quelques boules de chocolats sont proposés par les commerçants ambulants dans la plupart des marchés de Yaoundé. Les couples en exergue En ce moment, les campagnes publicitaires se focalisent sur les offres pour couples.

Sur les médias classiques, ou sur la toile, ça s'affole côté restaurants et hôtels. Ils proposent à des prix promotionnels, des dîners et nuitées pour deux. Au lieudit Minesup, un hôtel offre une nuitée pour deux, avec petit déjeuner, diner et accès à la piscine à 134 000 F. Au carrefour Warda, un restaurant promet un dîner de rêve à 7 000 F par couple.

Au rond-point Nlongkak, un autre restaurant fait une offre à 25 000 F avec boisson. Au lieu dit Golf, le prix du dîner ce 14 février revient à 50 000 F par couple. Même les Fast-food suivent le concept, tout comme les boutiques de vêtements, les vendeurs d'horloges et d'accessoires de modes.

Les accessoires de mode aussi Une maison de customisation de vêtements et d'espadrilles en tissu local, basé au quartier Fouda, offre des t-shirt pour deux à 13 000 F, au lieu de 7 000 F l'un. Deux bombers au prix de 25 000 F au lieu de 30 000 F, deux espadrilles à 16 000 plutôt qu'un à 10 000 F.

Un bijoutier camerounais installé à l'Avenue Kennedy propose pour ses clients, des bijoux personnalisés à partir de 5 000 F au lieu de 10 000 F les jours ordinaires. Les ensembles gourmettes, chaînes et boucles d'oreilles valent 15 000 F au lieu de 20 000 F, autant d'activités qui prospèrent en cette période de fête de l'amour.

Les jeux ne sont pas en reste. Les opérateurs de téléphonie mobile s'y mettent également, et ce, à leur façon. Un opérateur offre un weekend à Kribi à 10 couples qui cumulent un score de 500 points dans le jeu de compatibilité qu'il lance à l'occasion de la St-Valentin.

Sauf que, pour y participer, il faut envoyer un message qui coûte 51 F au client. De quoi amasser des gains lorsqu'on sait que l'opérateur compte une dizaine de million d'abonnés.

Vu l'effervescence, certains, au lieu de baisser les prix, font plutôt grimper les enchères pour gagner davantage. C'est le cas de cette fleuriste qui propose les bouquets de fleurs naturelles à 8000 F au lieu de 5000 F en temps ordinaires. A l'heure des comptes, on saura qui s'en est sorti au mieux...

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.