Mali: Une nouvelle attaque à Ogossagou, un an après le massacre

Un village dans la région de Mopti, dans le centre du Mali (capture d'écran).

Une nouvelle attaque meurtrière a eu lieu à Ogossagou dans le centre du Mali. Aucun bilan officiel n'est disponible pour le moment mais selon l'association peul Tabital Pulaaku, une vingtaine de personnes ont été tuées.

L'attaque contre le village d'Ogossagou, situé dans le cercle de Bankass, dans la région de Mopti, a eu lieu vers 5 heures du matin, indique dans un communiqué la Mission des Nations unies au Mali, qui ne donne pas de bilan.

« L'attaque a coûté la vie à de nombreux villageois et a fait plusieurs blessés. Des maisons ont également été brûlées », indique la Minusma. « Au moment même où nous recevions des évolutions positives venant du nord du pays, ce qui se passe au centre est révoltant. Je le condamne fermement, et il est urgent de briser cette spirale de la violence dans cette région », déclare Mahamat Saleh Annadif, le chef de la Minusma.

« J'ai fait le décompte en présence des militaires et des services de santé. Nous avons 20 morts, certains étaient calcinés », a déclaré à l'AFP une source locale, selon laquelle l'attaque aurait été menée par une trentaine d'hommes armés. Le village a été partiellement incendié, les stocks alimentaires ont été détruits et du bétail emporté, d'après des témoignages sur place.

Ogossagou, le village du cercle de Bankass avait déjà été attaqué en mars 2019 faisant plus de 150 victimes selon les Nations unies. Selon plusieurs sources locales, la hiérarchie militaire avait été alertée ce jeudi sur les risques d'une nouvelle attaque imminente.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.