Congo-Kinshasa: Lutte contre la maladie du sommeil en RDC - Des experts de la trypanosomiase humaine africaine saluent les avancées scientifiques

14 Février 2020

Le gouvernement de la République Démocratique du Congo, à travers le Programme national de lutte contre la Trypanosomiase humaine africaine(PNLTHA), en collaboration avec les différents experts engagés dans la lutte contre la maladie du sommeil en RDC, a organisé le jeudi 30 janvier 2020 dernier, une matinée scientifique en vue d'informer, de débattre et aussi d'échanger des vues autour des avancées significatives enregistrées par rapport à cette maladie.

Organisée en marge de la Journée nationale de la trypanosomiase humaine africaine, ainsi que du 2 ème anniversaire de la THA en RDC, cette matinée scientifique a réuni les parties prenantes telles que le gouvernement, le PNLTHA, des députés nationaux, les ambassadeurs de la Suisse, de la Belgique et de l'Allemagne en RDC, des partenaires techniques.

Parmi les différents intervenants, citons le directeur national du PNLTHA, Dr Erick Miaka, le représentant du SG à la Santé publique, Dr Ebeya de l'OMS, Prof Christian Burri, chef adjoint du département de médecine à l'Institut Tropical de Santé Publique Suisse (Swiss TPH), l'Université de Warwick en Grande Bretagne, Mme Amy Niambo Ndao Fall MD, Global Health Medical Lead for Africa à SANOFI, le directeur pays de PATH RDC, Trad Hatton, la directrice pays des maladies tropicales négligées, Nathalie Strub-Wourgaft de DNDi, INRB, etc.

Dr Erick Miaka a dans son exposé, dressé un état de lieu, se réjouissant de constater que la RDC et les pays africains sont passés de 5.000cas de 2013 à 605 cas pour l'année 2019. Il en a profité pour saluer l'aboutissement au Flexinidazole qui est un fruit d'un partenariat concerté entre les différentes parties prenantes. Enfin, Dr Erick Miaka a signalé que l'ex province du Bandundu reste la plus touchée dans notre pays.

Trad Hatton, directeur pays de PATH RDC a indiqué que son institution vient en appui logistique et en plaidoyer dans le cadre de ce partenariat de la Task force THA RDC qui a été mise en place. Il a précisé à ce sujet que leur partenariat s'investit dans le paiement de staffs déployés sur le terrain.

Il a fait savoir que son organisme se focalise également sur le contrôle des vecteurs à travers un appui logistique. En ce qui concerne le plaidoyer, Dr Erick Miaka a fait noter que PATH RDC appuie la vision d'élimination de la THA en RDC au niveau provincial à long terme auprès des communautés pour mieux les impliquer dans l'élimination des parasites. Pour lui, l'élaboration et le renforcement des systèmes des gestions de stocks pour appuyer le processus d'appropriation de la vision de la THA sont les autres préoccupations de leur organisme.

La directrice pays des maladies tropicales négligés (DNDi), a signalé que l'appui à la THA, jadis lourd et complexe, revêt une importance capitale à ce jour et est marqué par plusieurs avancées significatives enregistrées jusqu'à parvenir au Flexinidazole. A l'en croire, l'apport de son institution se situe au niveau de 11 hôpitaux généraux de référence et la formation de 44 techniciens de laboratoire,... grâce à la collaboration avec l'Institut de médecine tropicale d'Anvers.

Dr Ebeya de l'OMS et point focal THA a indiqué que l'appui de son institution est essentiellement technique au niveau des interventions avec un but à long terme, afin de parvenir à l'élimination totale de la maladie d'ici 2020 et interrompre la transmission d'ici 2020. A son avis, l'orientation de l'OMS est purement stratégique pour fournir un appui aux pays endémiques, la surveillance, la coordination des parties prenantes, l'harmonisation de l'agenda de la recherche, le rassemblement des acteurs de la recherche relative à la THA à travers le plaidoyer, le rapprochement, la facilitation des échantillons pour des études scientifiques, la formation technique, etc.

Le délégué de l'INRB a expliqué que c'est au sein de cet établissement que se trouve le laboratoire national de THA qui a pour mission de produire des outils de diagnostic, faire des recherches, etc.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.