Sénégal: Pour un réseau d'information dynamique sur la question migratoire

- Carla Di Quattro, une officielle du ministère italien de l'Intérieur, a souligné, vendredi à Rome, la nécessité pour les médias africains et transalpins d'accroître leurs échanges afin de bâtir un réseau permettant de véhiculer la bonne information relativement à la question migratoire.

Le vice-préfet du Département pour les libertés civiles et l'immigration du ministère italien de l'Intérieur participait à la clôture d'un séminaire de réseautage, d'échanges et de dialogue en lien avec la question migratoire dans les médias.

"Avec ce genre d'initiative, on a la possibilité de créer une sorte de fil rouge entre les professionnels italiens et Africains afin d'avoir un réseau et de développer une bonne communication", a-t-elle notamment déclaré.

Le projet dénommé "Aware Migrants", poursuit l'ambition d'avoir des objectifs à long termes, de façon à être fructueux et à atteindre un plus grand nombre de personnes, a-t-elle laissé entendre.

Elle a insisté sur le fait que le ministère italien de l'intérieur tenait à cœur ce projet en raison de la possibilité qu'il offre de sensibiliser sur la question de la migration.

"Les migrants qui viennent en Italie ignorent parfois les risques qu'ils courent pendant la traversée de la mer", a-t-elle expliqué, précisant que plusieurs d'entre eux disent à leur arrivée sur le sol italien qu'ils n'avaient pas conscience des dangers de cette aventure.

C'est la raison pour laquelle ce projet d'échanges entre médias a été mis en œuvre dans le but de permettre de transmettre les informations aux migrants à travers des campagnes de sensibilisation, a fait remarquer Carla Di Quattro.

"Ces initiatives permettent de créer un pont entre les journalistes africains et italiens en vue d'échanger des informations des pays d'origine, de transit et d'accueil", a-t-elle encore dit.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.