Sénégal: La vision intégrée tourisme-transport aérien présentée

Saly-Portudal (Mbour) — La nouvelle vision intégrée tourisme-transport aérien et la feuille de route 2020-2025 ont été présentées jeudi à Saly-Portudal (Mbour, ouest).

Les documents ont été exposés à l'ouverture de l'atelier d'élaboration du Plan d'actions de la stratégie de développement du tourisme et des transports aériens (PSDTTA).

La nouvelle stratégie "Tourisme et voyageurs" renforcera, de façon significative, la contribution du secteur à l'économie, selon le rapport final des consultants qui ont travaillé sur le PSDTTA.

Selon ce rapport, en plus des recettes qui vont être triplées en 2025, le secteur créera "plus de 650 000 emplois" et aura "un impact significatif" sur plusieurs autres secteurs de l'économie (infrastructures, agriculture, transports, commerce, services, divers... ).

Vingt-cinq chantiers prioritaires autour de cinq axes de développement stratégiques permettront au Sénégal de décliner la vision du PSE dans le secteur du tourisme et du voyage, de concevoir des offres sur mesure, selon le document de 78 pages.

"La mise en œuvre de ces initiatives devra se faire selon une approche de gestion de projets et de risques, dans un cadre collaboratif et de préservation/pérennisation du patrimoine", indique le rapport.

A travers les axes de transformation, le Sénégal valorisera son patrimoine naturel et culturel tout en le protégeant, afin de développer et de soutenir son offre et ses produits touristiques. Sept sites du Sénégal sont considérés par l'UNESCO comme faisant partie du patrimoine immatériel.

"Donc le repositionnement du pays à travers le développement du patrimoine, une expérience tourisme renforcée et identifiée, mais aussi une promotion touristique qui s'appuie sur le digital vont être le socle sur lequel la stratégie va reposer", souligne le ministre du Tourisme et des Transports aériens, Alioune Sarr.

Il considère que ces objectifs sont largement à la portée du Sénégal qui a un "peuple extrêmement intelligent et performant".

Cela suppose néanmoins, dit-il, que l'ensemble des parties prenantes de la chaîne de valeur jouent le jeu.

"Destination touristique phare de l'Afrique de l'Ouest et pionnier du tourisme balnéaire, le secteur représente la seconde source de devises et compte pour 6,8% du PIB. Il contribue également à 75 000 emplois directs et 25 000 emplois indirects", a fait valoir Alioune Sarr.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.