Cote d'Ivoire: Doungnan Coulibaly (président de l'Amicale des anciens du lycée scientifique) - «Nous sommes mobilisés pour les besoins du lycée»

14 Février 2020
interview

Les anciens du lycée scientifique de Yamoussoukro organisent un dîner-gala pour non seulement consolider la fraternité au sein de leur amicale, mais aussi pour débattre d'un sujet qui leur tient à cœur, le lycée Les anciens du lycée scientifique de Yamoussoukro organisent un dîner-gala pour non seulement consolider la fraternité au sein de leur amicale, mais aussi pour débattre d'un sujet qui leur tient à cœur, le lycée scientifique. A cet effet, le président de ladite amicale, Doungnan Coulibaly, de la 28e promotion (2002 à 2005) exhorte à une plus grande mobilisation afin de poser des actions plus concrètes pour ledit établissement.

Depuis quand existe votre amicale ?

Elle existe depuis 2005.

Combien de membres revendiquez-vous ?

Le lycée a été construit en 1978. Depuis sa création, environ 20 000 élèves sont passés sur les bancs de cette école. En théorie, il y a environ 20 000 personnes qui sont membres de cette amicale. Mais, il y a ceux qui sont membres de fait et ceux qui militent dans ce qu'on fait. Il faut savoir que la dernière élection a mobilisé près de 5000 personnes qui ont voté en ligne et pris part à l'assemblée générale. On dira qu'il y a environ 5000 personnes qui participent aux activités qu'on organise.

Est-ce que votre amicale prend en compte les anciens du lycée mixte de Yamoussoukro ?

Non, notre association est celle des diplômés du lycée scientifique et non du lycée mixte. Ce n'est pas de la discrimination. Il y a plusieurs établissements qui partagent le même site. Il faut savoir que sur ledit site, il y a deux proviseurs. Même si nous le partageons, ce n'est pas la même école sans faire offense aux camarades du lycée mixte. Les critères de sélection ne sont pas les mêmes. Mais nous avons une très bonne relation avec eux.

Selon vous, que s'est-il passé pour que le lycée soit dans un état de dégradation avancée ?

Il faut savoir, comme la plupart des infrastructures de Yamoussoukro, notre lycée est très dégradé. Lorsque nous y allons, nous voyons des trous un peu partout parce que c'est une ville qui a été délaissée depuis la mort du Président Houphouët-Boigny. Le lycée scientifique est un édifice qui a été créé à la fin des années 70 et l'entretien n'a pas suivi. Les bâtiments sont comme des humains, ils peuvent tomber "malades" puisqu'il n'y a pas eu d'entretien, de suivi. Ce sont des infrastructures qui ont plus de 30 ans. Aujourd'hui, nous sommes à la 43e promotion.

Durant tout ce temps rien n'a vraiment été posé comme action pour maintenir ce site en bon état ?

Certes, il y a eu quelques actions, mais il en fallait plus à un moment donné. Si on fait des échafaudages et des dalles à un moment donné, avec les intempéries, il faut songer à changer certaines choses...

La dégradation du lycée scientifique ne date pas d'aujourd'hui. Pourquoi décidez-vous maintenant de poser une action pour sa réhabilitation ?

Il y a longtemps que la dégradation a commencé. Et ce, depuis les années 1997, 1998. La première promotion dudit lycée est de 1980. C'est aujourd'hui que nous sommes bien établis dans des entreprises. Nous avons plusieurs diplômés qui sont des ministres. A savoir l'actuel ministre des Sports, celui du Commerce, l'ancien secrétaire général de la présidence de la République, le directeur général de Bni, celui du Bnedt, etc. Puisqu'aujourd'hui nous sommes plutôt bien placés, nous pensons que le moment est venu de faire ce que les Anglais appellent le "give back", en essayant de nous mobiliser pour aider modestement notre lycée. Nous ne sommes pas là pour nous substituer à l'Etat ni au ministère, mais nous sommes un partenaire. Nous savons qu'à notre niveau, nous ne pouvons pas réunir 25 milliards ou 30 milliards pour réhabiliter l'ensemble du lycée. C'est pour cela que nous faisons du lobbying auprès de l'Etat, des différents gouvernants pour que notre cause soit entendue.

Que recherchez-vous à travers l'organisation d'un dîner-gala ? Quand et où aura-t-il lieu ?

Le prochain dîner-gala de l'amicale des anciens du lycée scientifique aura lieu le samedi 22 février 2020, à l'hôtel Pullman à partir de 20h. L'idée est de réunir d'abord les membres de ladite amicale autour d'un dîner. C'est le sommet des différentes activités que nous faisons. Nous en avons mené plusieurs au cours de l'année. Nous allons nous rencontrer pour dresser le bilan de ce qui a été fait, puis essayer de resserrer les liens pour que nous puissions être toujours mobilisés pour la cause du lycée. Voici l'objectif que vise ce dîner-gala.

Est-ce qu'il y aura une levée de fonds ?

Non, il n'y aura pas de levée de fonds. Mais nous sommes toujours mobilisés pour les besoins du lycée scientifique. Il faut savoir que durant l'année académique, nous avons mobilisé les anciens et avons fait des dons. Par exemple, au niveau du lycée, l'administration nous avait sollicités. Nous avons offert près de 1000 matelas à tous les élèves internes, des débrousailleuses pour entretenir l'école, des ustensiles de cuisine. Nous allons bientôt offrir une salle informatique. Nous sommes régulièrement mobilisés pour la cause de l'établissement. Donc, il n'y aura pas une levée de fonds spécifique lors du dîner. Mais chaque fois que nous sentons un besoin, nous réagissons dans la mesure du possible.

Avez-vous une plateforme d'échanges sur les réseaux sociaux ?

Nous avons une page et un groupe Facebook, un site internet qui est en production que les gens peuvent consulter pour avoir notre actualité. Il faut dire que sans le prestige de l'école, nous ne sommes rien. Nous essayons d'inculquer ses valeurs à nos cadets, de montrer ceux qui ont réussi parmi nous de manière à pouvoir inspirer par le leadership, ceux qui viennent après nous. J'invite tous les passionnés d'excellence, les diplômés du lycée scientifique, ceux qui ont travaillé dans l'administration à se joindre à nous pour faire en sorte que l'amicale vive. Au-delà du dîner, il y a d'autres manifestations qui sont organisées pour qu'ensemble nous fassions en sorte que l'excellence qui était un point cardinal dans la vision du Président Houphouët-Boigny en créant cet établissement, perdure pour que le lycée continue de former des cadres pour occuper de haute fonction dans l'administration et dans le secteur privé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.