Cote d'Ivoire: Opération de titrisation de créances - NSIA Banque Côte d'Ivoire augmente sa capacité de financement

14 Février 2020

Nsia Banque Côte d'Ivoire réalise depuis le 7 février et ce, jusqu'au 7 mars 2020, une opération de titrisation de créances sur un montant de 40 milliards de F Cfa. Cette action portera sur un portefeuille constitué de 4 000 000 de titres pour une valeur nominale de 10 000 F Cfa, avec une maturité de 5 ans (60 mois) et un taux de rendement annuel de 7%.

Cette opération lancée, selon un communiqué parvenu à notre rédaction, permettra à l'institution d'augmenter sa capacité de financement en vue de répondre à la forte demande de crédit formulée par des Petites et moyennes entreprises (Pme) de Côte d'Ivoire. Notant que ces Pme « représentent 80% des entreprises, mais seulement 12% des financements ». Il s'agira de ce fait de participer à la création d'emplois en Côte d'Ivoire et à la réduction du taux de chômage.

« Pour créer 20 millions de nouveaux emplois par an, elles (Ndlr : économies africaines) devront compter sur des banques aux capacités de financement importantes, aptes à accompagner les porteurs de projets en leur fournissant les liquidités nécessaires à leur développement. Nsia Banque Côte d'Ivoire a opté pour la titrisation de créances comme outil pour relever ce défi considérable, aussi stimulant que nécessaire pour nos concitoyens », soutient Léonce Yacé, directeur général de l'établissement bancaire.

Nsia Banque Côte d'Ivoire est la filiale du Groupe panafricain Nsia, présent dans 12 pays, constitué de 3 banques et 3 succursales en Afrique de l'Ouest. Elle compte environ 1000 employés, selon notre source.

La titrisation de créances est une opération par laquelle une entreprise peut obtenir un financement par la transformation de ces créances (créances financières ou commerciales) en titres financiers négociables et liquides sur les marchés financiers.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.