Congo-Brazzaville: Les associations de personnes handicapées veulent rencontrer le président

La situation socio-économique et professionnelle des personnes vivant avec handicap est toujours en quête d'amélioration. Réunie vendredi 13 février en assemblée générale, la plateforme de leurs associations a souhaité rencontrer directement Denis Sassou-Nguesso pour lui soumettre leurs doléances.

Dans la cour de l'Institut des jeunes sourds au pied d'un arbre, assis sur des sièges en plastique ou encore sur leurs tricycles, plusieurs dizaines de membres de la plateforme des organisations des personnes vivant avec handicap ont suivi une communication de leur mouvement faite en présence des journalistes.

Après avoir remercié le chef de l'Etat qui a facilité le recrutement à la Fonction publique de plus 450 d'entre eux ces dernières années, ils ont sollicité une audience avec le numéro un congolais dans le seul but de lui demander d'apporter des solutions aux problèmes auxquels ils font face au quotidien.

« Les problèmes ne manquent jamais. Il y a encore d'autres problèmes: nous avons des problèmes d'accessibilité dans les établissements publics ; nous avons des problèmes d'insertion scolaire des personnes vivant avec handicap, a détaillé Godefroy Elingou, coordonnateur du mouvement.

Nous avons encore des problèmes d'insertion socio-professionnelle parce que tout le monde n'est pas encore recruté dans la Fonction publique, car la grande majorité attend toujours. Nous avons également des problèmes de logement ».

Les problèmes énumérés par le coordonnateur seront contenus dans un cahier de charges à transmettre au président Denis Sassou-Nguesso à l'occasion de l'audience sollicitée. Les personnes vivant avec handicap représentent officiellement 10% de l'ensemble de la population congolaise, estimée à plus de 4 millions d'habitants.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.