Tunisie: Enquête du ministère de la Formation professionnelle et de l'Emploi après la perte d'un cachet de son administration régionale à Nabeul

15 Février 2020

Le ministère de la Formation professionnelle et de l'Emploi a annoncé vendredi dans un communiqué avoir ouvert une enquête administrative et informé les autorités judiciaires et de sécurité compétentes après la perte récemment du cachet administratif de l'Administration régionale de la formation professionnelle et de l'emploi dans le gouvernorat de Nabeul.

Cette annonce intervient suite aux informations rapportées par certains médias électroniques et stations de radio privées concernant le démantèlement d'un réseau spécialisé dans la falsification des diplômes de formation professionnelle dans le gouvernorat de Nabeul.

Le ministère a indiqué que l'administration régionale de la formation professionnelle a entrepris, en coordination avec tous les services et autorités concernés, notamment la sécurité, de révéler tous les certificats frauduleux, ce qui a conduit à découvrir un certificat falsifié dans le dossier de l'un des postulantes au lancement d'un projet, avant d'en informer les autorités de sécurité.

Le ministère public a renvoyé les résultats des enquêtes au juge d'instruction, qui a autorisé l'arrestation d'une personne et la mise en liberté du reste des suspects, y compris l'employé de l'administration régionale de Nabeul, en attendant l'achèvement de l'enquête, selon le même communiqué.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.