Afrique: Brazzaville accueille un colloque sur l'OHADA

La capitale congolaise va abriter, du 24 au 26 février prochains, un colloque international sur l'Organisation pour l'harmonisation en Afrique du droit des affaires (OHADA).

L'événement portant sur la thématique « OHADA en marche » est organisé par l'Association congolaise du droit maritime en partenariat avec l'Association Henri Capitant de France, l'Institut de droit comparé de Paris et la faculté de droit de l'Université Marien-Ngouabi.

Pour les organisateurs, « ce colloque est une initiative centrée sur la dynamique du droit de l'OHADA, la promotion des actes uniformes existants actuellement et les perspectives qu'offre le droit harmonisé dans un environnement juridique assaini et ouvert aux investissements économiques ».

Cette initiative émane, selon eux, d'un constat sur le rôle fondamental du droit dans la réponse aux questions de compétitivité économique et de la nécessité de renforcer la sécurité juridique.

Un hommage sera rendu, en marge des travaux du colloque, à l'ancien premier président de la Cour suprême, Placide Lenga, en raison de sa contribution dans la modernisation du droit des affaires.

L'objectif du colloque est de vulgariser les actes uniformes de l'OHADA et de susciter des réflexions scientifiques pertinentes sur les éventuelles réformes.

Les participants vont plancher sur les questions juridiques actuelles liées au droit des affaires, et apporteront des réponses qui seront publiées dans les actes du colloque.

Notons que ces assises de Brazzaville sont ouvertes aux enseignants de droit, magistrats, notaires, huissiers de justice, avocats, greffiers, investisseurs et aux étudiants.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.