Madagascar: Andry Rajoelina - « Notre objectif c'est de devenir champion dans tous les domaines »

Madagascar a été nommé champion de la lutte contre la malnutrition selon la BAD de par les programmes inscrits dans le Plan Emergence Madagascar.

« Notre objectif c'est de devenir champion dans tous les domaines ». C'est ce qu'a déclaré le président Andry Rajoelina. Nommé champion de la lutte contre la malnutrition par la Banque Africaine de Développement, le numéro Un malgache n'envisage pas de se contenter de ce nouveau statut. « C'est bien d'être le champion du combat contre la malnutrition. Je remercie d'ailleurs la Banque Africaine de Développement pour cela.

Mais nous allons tout faire pour être le champion de la nutrition et non de la malnutrition », a-t-il annoncé en marge du 33e Sommet des Chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine qui s'est déroulé à Addis-Abeba. Une manière à lui d'annoncer que son objectif n'est pas uniquement de combattre la famine et le « kere » dans le Sud, mais de parvenir à l'autosuffisance alimentaire.

Ceci figure d'ailleurs dans son « Velirano ». Le chef de l'Etat vise plus grand et entend fournir tous les efforts pour devenir le champion toute catégorie dans le combat contre la sous- alimentation.

Etat nutritionnel. Il convient en effet de noter qu'Andry Rajoelina a été nommé champion de la lutte contre la malnutrition par la Banque Africaine de Développement de par les programmes inscrits dans le Plan Emergence Madagascar. Un plan prévoyant des résultats quantifiables et mesurables dans tous les domaines. Selon les statistiques, l'état nutritionnel des enfants malgaches s'est nettement amélioré en 2019. Le taux du retard de croissance des enfants de moins de 5 ans a diminué, de 56% à 42%.

Même les régions Vakinankaratra et Androy qui détenaient le record ont affiché une nette amélioration. Pour lutter contre la malnutrition, le régime actuel prévoit l'augmentation des surfaces cultivables et l'amélioration des rendements agricoles.

Parmi les points inscrits dans le Plan Emergence Madagascar en matière de lutte contre la malnutrition, on peut citer entre autres, la création de structures nationales, régionales et locales pour soutenir les initiatives dédiées à l'amélioration de la nutrition et des habitudes alimentaires, l'augmentation de la production alimentaire locale grâce à un programme d'investissement agricole et une rationalisation du secteur agroalimentaire, de la disponibilité et l'accès à la consommation d'aliments nutritifs variés en produisant localement ce dont Madagascar a besoin, l'implantation à travers le pays d'usines pour la transformation de moringa et de spiruline comme compléments alimentaires.

Visionnaire. Par ailleurs, l'Etat envisage de distribuer gratuitement ces produits, particulièrement dans le Sud du pays. Il serait aussi question de la promotion de la fabrication de produits à base d'aloe vera. Andry Rajoelina insiste aussi sur la mise en place d'une bonne gestion des ressources en eau à travers des projets d'irrigation et de distribution, ainsi qu'à travers la sécurisation foncière et l'amélioration de l'accès aux matières premières pour les agriculteurs.

En encourageant les dirigeants africains à mettre en place une bonne stratégie pour une alimentation variée et équilibrée, de promouvoir la transformation des produits agricoles, ainsi que d'améliorer et de promouvoir le système sanitaire, le président Andry Rajoelina est considéré chez ses homologues africains comme un jeune président visionnaire.

D'où cette nomination en tant que champion de la lutte contre la malnutrition par la Banque Africaine de Développement. Plusieurs grands projets liés à l'agriculture intensive vont être mis en œuvre dans la Grande Île pour parvenir à l'autosuffisance alimentaire.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.