Cameroun: Crise anglophone, encore des civils massacrés par l'armée camerounaise

Des militaires camerounaix
15 Février 2020

Après le lockdown (blocus total) réussi/ l'armée camerounaise massacre 41 civils (dont un bébé de 8 mois) en une journée dans le nord-ouest anglophone

D'après des sources locales, des soldats camerounais et une milice appartenant à un certain Ngala Gerard, élite locale, ont massacré ce vendredi 14 février 2020 au moins 22 civils au village Ngarbuh, non loin de Ntumbaw dans l'arrondissement de Ndu, département du Donga Mantung, dans le nord-ouest anglophone du Cameroun (nord du Southern Cameroons).

Parmi les victimes se trouvent des personnes forcées par des militaires de voter lors des élections législatives et municipales du 9 février dernier.

Autre lieu, même date, même réalité. Au village Mbam, dans le département du Bui, toujours au nord-ouest anglophone, c'est 19 civils qui ont été tués par des militaires. Parmi les 19 victimes se trouvent 8 membres d'une seule famille dont un bébé de 8 mois, qui ont été tués après une attaque par l'armée de leur complexe.

Ce qui fait un total de plus de 41 civils innocents tués en une seule journée par les forces terroristes du régime Biya.

Voilà donc la guerre totale que le Général Nka Valère, commandant de la région militaire inter-armée qui coiffe le Cameroun anglophone, a promis récemment sur les antennes de la radio La Voix de l'Amérique.

Tout porte à croire que le syndicat du crime qui a pris le Cameroun en otage depuis 38 ans a décidé de tout massacrer et de tout incendier dans le Southern Cameroons après le mot d'ordre de lockdown (blocus total) décrété par le gouvernement indépendantiste en exil et suivi à 100% du 6 au 11 février dernier par la population locale.

Voyez vous ces enfants ?Ils ne sont plus en vie!Ils font parties des enfants exécutés et brûlés hier au village NGAR par la milice du dictateur biya.

Ils ont péri dans les flammes de leurs maisons incendiées par la soldatesque du satrape,ils sont morts exécutés d'une ou plusieurs balles dans le corps.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Africa Info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.