Cote d'Ivoire: Francophonie - Les Ambassadeurs du Libre ensemble prônent la paix

15 Février 2020

Dans le contexte sociopolitique actuel en Côte d'Ivoire, qui suscite des inquiétudes, l'Association internationale des ambassadeurs du libre ensemble de la francophonie (Ailef) a décidé d'apporter sa contribution à la préservation de la paix.

A cet effet, le chairman Mohamed Salamé, président de l'Ailef, était face à la presse le 11 février à la Maison de la presse d'Abidjan (Mpa). « Cohésion sociale, comportement et amour autour des prochaines échéances électorales ».

Tel est le thème autour duquel cette conférence a été organisée. Mohamed Salamé a invité les potentiels candidats et tous les acteurs politiques à la culture de la tolérance afin de vivre en harmonie et dans la paix.

Il a exhorté les militants à faire preuve de « sagesse pour éviter à leurs enfants les vallées des larmes ». Plusieurs actions, a-t-il annoncé, sont prévues bientôt dans le cadre du vivre ensemble.

Il s'agit des sketches, des scènes d'humour, de l'organisation d'un colloque, d'un gala d'union, d'une grande rencontre sportive...pour sensibiliser à la paix.

Profitant de l'occasion, il a fait un bref historique de la création de son association et de ses missions. Selon lui, l'Ailef a été portée sur les fonts baptismaux pendant les jeux de la francophonie abrités par la Côte d'Ivoire, précisément le 26 juillet 2017 à Grand-Bassam.

A vocation humanitaire et volontariste, elle vise à promouvoir et favoriser, avec équité, honneur et exemplarité, les idéaux de la francophonie en général et les valeurs du libre ensemble (paix, cohésion sociale, amour du prochain) en particulier.

Le premier responsable de l'Ailef, qui compte 30 membres de bonne volonté de toutes couches sociales confondues, a lancé à tous le défi de zéro mort à l' élection présidentielle prochaine mais avant, il a appelé les Ivoiriens à la sérénité

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.