Congo-Brazzaville: Ressources humaines - Vers la création d'un espace d'échange entre les professionnels

Le ministre de l'Enseignement technique et professionnel, de la Formation qualifiante et de l'emploi, Antoine Thomas Nicéphore Fylla Saint-Eudes, a ouvert le 13 février la troisième édition du congrès RH Afrique organisée à Brazzaville sur le thème« La valorisation du capital humain pour une performance économique et sociale durable des organisations : défis, enjeux et opportunités ».

L'objectif de cette rencontre est de valoriser le concept « capital humain » dans l'entreprise afin de créer un espace d'échange entre les professionnels de la fonction ressources humaines (RH).

Le congrès permettra aux cadres des ressources humaines de mener une réflexion commune au niveau du continent africain et d'améliorer les bonnes pratiques et actions innovantes.

Les discussions en panel ont porté sur le thème « capital humain et performance durable des organisations : pourquoi faut-il investir dans le capital humain. Le capital humain est-il l'avenir des pays africains ».

Les orateurs ont souligné à cette occasion la formation spécifique du personnel pour gagner en capital humain et l'importance de l'accompagnement de ces cadres pour parler d'un véritable développement en Afrique.

A propos, la présidente du Comité d'organisation du congrès, Marie-Pascale Mirre, a expliqué que vingt-deux pays dont le Congo se sont engagés à promouvoir le capital humain en vue d'une croissance et d'une productivité des entreprises et des Etats.

Par ailleurs, le ministre Antoine Thomas Nicéphore Fylla Saint-Eudes a rappelé dans son allocution la place du concept « capital humain » pour le Programme national de développement 2018-2022 au Congo. « Le capital humain est devenu un concept central qui permet l'analyse des organisations dans le domaine de la gestion des ressources humaines.

Il correspond à des connaissances susceptibles d'améliorer la productivité des entreprises et des administrations. Le capital humain est un facteur de production qui permet de rendre compte de la productivité du salarié et en conséquence évaluer le niveau de rémunération correspond", a-t-il indiqué.

A cet effet, le ministre a invité les directeurs des ressources humaines aux changements en alignant les stratégies de main-d'œuvre en stratégies d'affaires, en anticipant la diversification du personnel, en adaptant la main d'œuvre au modification organisationnelle en personnalisant le processus DRH en tenant compte des besoins spécifiques.

Signalons que la troisième édition a réuni les participants venus de plusieurs pays du monde, notamment la France, le Togo, le Cameroun, la Côte d'Ivoire, la Tunisie, la République démocratique du Congo et le Congo.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.